Même s’il n’a pas eu le bonheur de fêter officiellement sa première sélection, Youssef Aït Bennasser a apprécié sa découverte du groupe marocain. Il revient à Nancy avec le sourire, prêt pour le choc à Dijon.
Nancy. Puisqu’il n’est pas entré en jeu lors des deux matches disputés par le Maroc face au Cap-Vert, Youssef Aït Bennasser n’a pas encore le statut d’international A. Si le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps avait subitement l’idée d’emmener Youssef Aït Bennasser à l’Euro 2016, ce serait donc toujours possible. Mais on plaisante, bien sûr, ce n’est pas du tout d’actualité. D’autant que le jeune milieu de terrain de l’ASNL (19 ans) rentre emballé de son premier contact avec les Lions de l’Atlas. Joint au téléphone mercredi en début de soirée, alors qu’il se trouvait Gare de L’Est en train d’attendre son TGV direction Nancy, Youssef Aït Bennasser nous a raconté ses dix jours au sein de la sélection marocaine.
 
Comment s’est déroulée votre découverte de l’équipe nationale du Maroc ?
Tout s’est bien passé, très bien même. J’ai reçu un superbe accueil. J’ai apprécié le comportement du sélectionneur Hervé Renard, des autres membres du staff et de tous les coéquipiers.
 
Connaissiez-vous quelques joueurs de la sélection avant ce rassemblement ?
J’avais déjà rencontré Manu Da Costa sur Nancy, il reste très attaché à la ville après avoir été formé à l’ASNL. Dans le staff, la présence de Mustapha Hadji, le grand frère de Youssouf, m’a également aidé. Du coup, je me suis rapidement senti à l’aise avec tout le monde. Ces dix jours passés en sélection m’ont conforté dans mon choix d’avoir opté pour le Maroc.
 
Vous pouvez encore changer d’avis parce que vous n’avez pas fêté officiellement votre première sélection...
(Il rigole). C’est vrai mais je n’ai pas du tout l’intention de revenir sur ma décision. Je suis le plus jeune du groupe. Le coach Hervé Renard compte sur moi, il m’a bien expliqué les choses, il m’a dit également que j’aurai du temps de jeu lors du prochain rassemblement en juin.

Qu’avez-vous pensé du niveau ?
J’ai eu la confirmation de ce que j’imaginais avant de venir : il y a un groupe de grande qualité. Grâce aux deux victoires aux dépens du Cap-Vert, nous sommes d’ailleurs le premier pays qualifié pour la prochaine Coupe d’Afrique. À moi de faire le maximum lors des mois à venir pour gagner ma place.
 
Avez-vous ramené vos premiers maillots du Maroc pour les offrir à votre famille ?
C’est déjà fait ! Parce que mes parents ont quitté Toul pour venir assister au match à Marrakech mardi. Ils étaient fiers de me voir avec la sélection du Maroc, ça m’a fait plaisir de les rendre heureux.
 
Physiquement, où en êtes-vous après ces dix jours passés en sélection sans avoir bénéficié de temps de jeu ?
Je me sens en forme. On a fait beaucoup de jeu pendant les entraînements. Il y a également eu des séances plus poussées pour les joueurs non-utilisés comme moi. Pas de problème pour le gros match à Dijon samedi. J’ai même hâte d’y être. J’espère que cette première convocation avec le Maroc va me booster pour réussir une magnifique fin de championnat avec l’ASNL.

Tweet LDA

  • Les équipes nationales déja qualifiées pour le CHAN-2018
  • Reportage sur la qualification des Lions de l'Atlas au CHAN-2018
  • Aït Bennasser : El Arabi m'a directement conseillé d'y aller

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 647 invités et aucun membre en ligne

Top