Younès Belhanda n’est pas épargné par la critique, en raison de ses prestations en dents de scie avec les Lions de l’Atlas, à l’image de la copie qu’il avait rendue face à la Côte d’Ivoire en novembre dernier. Mais le milieu offensif de l’OGC Nice peut compter sur le soutien indéfectible du sélectionneur national, Hervé Renard.
Interrogé sur le plateau du Medi1 TV sur le double visage de Younès Belhanda en sélection et en club, le sélectionneur national Hervé Renard a défendu bec et ongles son joueur : «Le problème de Younès Belhanda n’est pas Younès Belhanda. Son problème c’est l’équipe», a-t-il soutenu. Renard s’est ensuite appuyé sur le rendement du joueur dans son club pour le défendre : «C’est un joueur doté d’une technique simple et qui fait jouer les autres. C’est ce qu’il fait à chaque match du championnat avec l’OGC Nice. Si Belhanda n’a pas été bon en sélection comme il l’est avec son club, c’est certainement parce qu’il n’est pas dans les meilleures dispositions. Je vais lui faire entièrement confiance parce que c’est un garçon qui a un état d’esprit remarquable et je vais le défendre parce que je suis certain qu’il va nous apporter beaucoup plus. À moi de le mettre dans les meilleures dispositions pour qu’il donne le meilleur de lui-même». Voilà qui a le mérite d’être clair. Concernant son bilan depuis son arrivée à la tête de l’équipe nationale, le technicien français s’est dit très satisfait : «Je suis satisfait de ces 10 premiers mois.

L’équipe était 81e au classement FIFA, maintenant elle est 57e. On était 18e au classement de la CAF, maintenant on est 10e». Il a en outre révélé qu’il avait longuement «réfléchi» avant d’accepter de prendre en charge les Lions de l’Atlas : «J’ai beaucoup réfléchi avant de m’engager avec la Fédération royale marocaine de football. Les petites choses qui me chagrinent étaient les mauvaises performances depuis pas mal du temps. Le mauvais classement FIFA qui allait forcément entraîner un tirage au sort difficile pour les éliminatoires de la Coupe du monde et puis aussi pour la Coupe d’Afrique. Après on se dit qu’il y a un potentiel et qu’il faut changer certaines choses. Ce changement prendra certainement un petit peu de temps. Au niveau de l’organisation et des moyens mis à la disposition de l’équipe nationale, je pense qu’il n’y a pas beaucoup d'équipes en Afrique pouvant se vanter de bénéficier des mêmes avantages, comme on dit en anglais, c’est “high level”. Mais l’équipe aujourd’hui n’est pas encore “high level”. Elle est d’un bon niveau. Le dernier match contre la Côte d’Ivoire a laissé un peu tout le monde sur sa faim, y compris moi, parce qu’on a tous imaginé une victoire contre la Côte d’Ivoire», a-t-il souligné.

Tweet LDA

  • Déplacement des supporters : F. Lekjaa détaille les mesures prises
  • CIV - Maroc : Des marocains vont se rendre à Abidjan en mini-bus
  • Amical : Le Maroc affrontera l'Ecosse fin mars 2018

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 636 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...