Cela n’avait pas échappé aux supporters des Lions de l’Atlas. Nabil Dirar est devenu un tout autre joueur depuis qu’il évolue à l’AS Monaco, club de la principauté rejoint en 2012, alors que le club luttait péniblement en Ligue 2.

Le marocain, revient sur cette métamorphose dans un entretien accordé à Monaco-Matin, à qui il confie ne pas regretter d’avoir rejoint le club monégasque après avoir fait le tour en Belgique. Sur sa progression individuelle, Nabil Dirar remercie l’italien Claudio Ranieri : « J'ai beaucoup progressé avec lui au niveau tactique. C'est grâce à lui que j'ai pu me faire une place de titulaire. Le travail a payé. Mon style de jeu a changé, mon physique. Ma manière de jouer. Quand je suis arrivé, j'étais un peu fou. J'aimais beaucoup le ballon, comme tous les jeunes joueurs. En Ligue 2, il faut savoir lâcher le ballon ». L’international n’a pas progressé qu’aux niveaux tactique et physique, il concède aussi avoir changé de mentalité depuis qu’il porte le brassard de capitaine :« Je ne pensais pas avoir le brassard en Ligue des Champions un jour ! Je ne voulais pas être capitaine au début, car je ne jouais que pour moi, j'étais vraiment égoïste. Avec le temps, le vécu, et ma blessure, j'ai changé de mentalité. J'ai pris des responsabilités dans cette équipe, et le brassard c'est une fierté. Comme c'est une fierté d'avoir participé au retour au premier plan d'un club comme Monaco ».

Tweet LDA

  • 🔴🎙Joachim Löw (Coach Allemagne, se méfie du Maroc) : « Nous savons que de très bonnes équipes de partout dans le mo…
  • La prestation de Nordin Amrabat contre le Celta de Vigo
  • Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 614 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...