C'est un bel exemple que le Fath union sport a donné aux clubs de la Botola Maroc Telecom D1. Le club rbati a procédé, lors d'une assemblée générale tenue récemment, à la mise en conformité de ses statuts avec la loi 30-09 et l’arrêté du ministère de la Jeunesse et des sports relatif aux statuts types des associations, publié au Bulletin officiel du 19 mai dernier.

Après l’adoption de ses statuts types et en vertu des articles 8 et 9 de la loi 30-09, les sections du Fath union sport seront désormais chapeautées par un seul organe de gestion, dit Comité directeur, dont le président désignera à la tête de chaque section un président délégué, assisté d’un staff administratif, financier et technique. Le Fath est ainsi le premier club marocain à être en règle avec la loi en vigueur. Il a franchi un grand pas dans le processus du basculement vers la société anonyme.

Pourtant son président, Hamza El Hajoui, la joue modeste. «On n’en est pas là. C’est une mise à niveau par rapport à une disposition légale», a-t-il répondu en réponse à une question du «Matin» sur la prédisposition du FUS à se transformer en SA dès la saison 2017-2018, comme le prévoit la loi. El Hajoui a, en outre, assuré qu’il serait difficile de respecter le deadline fixé par la Fédération royale marocaine de football, compte tenu de l’état où se trouve un certain nombre de clubs au Maroc, tout en prenant soin de préciser qu’il ne donne de leçon à personne.

Interrogé à ce sujet, Yahya Saïdi, chercheur en droit du sport, a souligné que «l’entrée en vigueur des statuts des associations sportives est tributaire de leur validation par le ministre de la Jeunesse et des sports, après leur adoption en assemblée générale extraordinaire, si on se réfère à l’article premier du décret d’application
de la loi 30-09».

Il a en outre précisé «qu’une fois qu’un club se conforme aux statuts types (ce qui est le cas du FUS), c’est le Comité directeur de l'association omnisports qui crée la société sportive et non la section, puisque cette dernière n’a plus l’autonomie juridique. Et in fine, c'est l’association sportive unidisciplinaire ou multidisciplinaire agréée par le ministère de la Jeunesse et des sports, conformément à l’article 5 du décret d’application, qui a le droit de mettre en place une structure sociétaire et d’adhérer à une fédération sportive. Autrement dit, l’association, qui n’est pas agréée, ne peut ni créer une société sportive ni s’affilier à une fédération ou à une ligue». Voilà qui a le mérité d’être claire.

La listes des présidents délégués des sections nommés

1. Hamza El Hajoui, président délégué de la section football.
2. Abdeslam Ababou, président délégué de la section
d’athlétisme.
3. Saïd El Yamani, président délégué de la section de basketball
4. Khalid Karbib, président délégué de la section de judo.
5. Mohamed El Alaoui, président délégué de la section
de la gymnastique.
6. Abderrahman El Ouardighi, président délégué de la section handball.
7. Abderrahman Ben Abdeslam, président délégué de la section de volleyball.
8. Omar El Ksiri, président délégué de la section cyclisme.
9. Ali Arazam, président délégué de la section de la natation.
10. Abdeljaouad Belhaj, président délégué de la section de la boxe.
11. Anas Ziyati, président délégué de la section de tennis de table.

Tweet LDA

  • Triplé en Coupe du Monde U17 deTimothy Weah( fils de Georges Weah)
  • Adel Taarabt n'avait plus marqué depuis avril 2014
  • Un record personnel pour Hakim Ziyech en Eredivisie

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 361 invités et aucun membre en ligne

Top