Ils sont nés en 1995 ou après, et sont encore éligibles pour les sélections Espoirs. Pourtant, ces jeunes joueurs ont confirmé leur immense potentiel en 2016, et ont un statut déjà affirmé. Onze type des meilleurs joueurs de moins de 21 ans de l'année 2016.

Gianluigi Donnarumma (17 ans, AC Milan, Italie)

Titulaire depuis fin 2015 dans le but milanais, Gianluigi Donnarumma est le symbole du renouveau lombard. Devenu le plus jeune joueur de l'histoire à être appelé par la Nazionale depuis 1911, à l'âge de 17 ans et demi, le jeune homme a un talent fou et une sérénité impressionnante. Il a offert la Super Coupe d'Italie à son club – le premier trophée rossonero depuis 2011 – en repoussant magistralement une frappe de Dybala. Gigi marche sur les traces de Gigi... Buffon.

Hector Bellerin (21 ans, Arsenal, Espagne)

Pour sa première année complète au plus haut niveau, le jeune latéral droit espagnol (21 ans), rapide et technique, s'est montré très régulier au point d'être le seul élément d'Arsenal à figurer dans le onze idéal du Championnat anglais la saison dernière. Bellerin est en train de s'imposer comme l'une des références mondiales à son poste, même si en sélection, la concurrence de Carvajal et Juanfran est rude.

Alessio Romagnoli (21 ans, AC Milan, Italie)

Formé à la Roma, Romagnoli s'est imposé comme un élément essentiel de la défense de l'AC Milan. Le gaucher, élégant et technique – ce qui lui vaut d'être comparé à Nesta – a connu sa première sélection le 6 octobre et n'a pas quitté la place de titulaire avec la Nazionale depuis. Cet été, Milan a repoussé une offre de Chelsea avoisinant les 50 M€, et les Blues pourraient revenir à la charge cet hiver. Vu le futur promis à Romagnoli, on comprend l'intérêt d'Antonio Conte.

Jonathan Tah (20 ans, Bayer Leverkusen, Allemagne)

Jonathan Tah est lui aussi titulaire indiscutable dans son club. Avec le Bayer Leverkusen, le puissant droitier s'épanoui, et a confirmé son énorme potentiel, après son année 2015 déjà réussie. Joachim Löw l'a appelé en sélection pour la première fois en mars et il a même fait partie des 23 pour l'Euro, suite au forfait d'Antonio Rüdiger.

Fedor Chalov et Jonathan Tah à la lutte. (Reuters)
Fedor Chalov et Jonathan Tah à la lutte. (Reuters)

José Luis Gayà (21 ans, Valence, Espagne)

Si Valence a vécu une année très compliquée, son latéral gauche a confirmé toutes les promesses placées en lui. Après Jordi Alba et Juan Bernat, José Luis Gayà est le nouvel arrière gauche de feu sorti par le club ché. Les prétendants pour l'accueillir – son contrat court jusqu'en 2020 – sont nombreux : le PSG, les deux Manchester et Arsenal sont régulièrement cités. Il est aux portes de la sélection espagnole.

Joshua Kimmich (21 ans, Bayern Munich, Allemagne)

Arrivé à Munich à l'été 2015, Joshua Kimmich a été couvé par Pep Guardiola. Il a véritablement gagné sa place de titulaire en janvier, avec une polyvalence rare : il est capable de jouer milieu défensif, milieu relayeur, défenseur central et latéral droit. Kimmich, qui semble voir le jeu plus vite que la moyenne, est également devenu un titulaire en sélection. Il a fait partie de l'équipe type de l'Euro, et devrait devenir le futur patron de l'équipe d'Allemagne.

Adrien Rabiot (21 ans, Paris SG, France)

En 2016, Rabiot a fait parler sa régularité, au point de se faire une place au sein de milieu parisien, pourtant fourni à son poste. Le jeune homme n'a cessé de progresser depuis ses débuts en 2012, et a cette capacité à réguler le jeu de l'équipe de la capitale. Son absence en cette fin de saison, sur blessure, a clairement affaibli le jeu parisien. Pour récompenser sa très bonne année, Rabiot a connu sa première sélection le 15 novembre.

Renato Sanches (19 ans, Bayern Munich, Portugal)

Après ses débuts en Championnat portugais en octobre 2015, Renato Sanches a connu une ascension éclair. Avec Benfica, il a fait parler son volume de jeu et son explosivité pour gagner sa place de titulaire. En Ligue des champions, il a impressionné, et notamment lors d'une double confrontation contre le Bayern Munich. Pas un hasard si les Bavarois l'ont ensuite acheté pour 35 millions d'euros. A l'Euro, il a confirmé en devenant le plus jeune vainqueur de la compétition. Il a été élu meilleur jeune du tournoi, avec notamment un but superbe contre la Pologne.

Renato Sanches a confirmé tout son potentiel dans cet Euro. (Dalder/Reuters)
Renato Sanches a confirmé tout son potentiel dans cet Euro. (Dalder/Reuters)

Dele Alli (20 ans, Tottenham, Angleterre)

Auteur de dix buts et neuf passes décisives la saison dernière en Premier League, Dele Alli, qui fêtera ses 21 ans en avril, affiche une maturité incroyable dans son jeu. Couvé par Pochettino, il a été un acteur majeur de l'excellente saison dernière des Spurs, par sa vision de jeu, sa qualité de passe. Nommé meilleur jeune joueur de Premier League, il a été logiquement placé dans l'équipe type du dernier Championnat. Et ce n'est qu'un début.

Gabriel Jesus (19 ans, Manchester City, Brésil)

Meilleur joueur du Championnat brésilien, Gabriel Jesus a mené Palmeiras au titre de champion. A 19 ans, il est présenté comme la future star de la sélection brésilienne, et Ronaldo himself, à qui il est souvent comparé, l'encense. City a misé sur lui dès cet été en l'achetant 32 millions d'euros, et attend avec impatience son arrivée en janvier. Entre temps, le prodige a été étincelant lors du tournoi olympique (3 buts) et a effectué des débuts tonitruants avec la Seleçao : 5 buts et 4 passes décisives en 6 matches, depuis sa première cape le 1er septembre.

Ousmane Dembélé (19 ans, Borussia Dortmund, France)

L'ascension de Dembélé est simplement incroyable. Avec 12 buts et 5 passes décisives, il a été élu meilleur Espoirs de Ligue 1 la saison dernière, dès son premier exercice avec Rennes. Transféré à Dortmund, qui l'a acheté 15 M€ (plus des bonus) cet été, il régale autant les stades de la Bundesliga (4 buts et 7 passes décisives) par sa vitesse, ses dribbles et son sens de la percussion. Il a également découvert l'équipe de France (3 sélections) et la Ligue des champions (un but et cinq passes décisives), avec une réussite toujours aussi affolante.

Tweet LDA

  • Mondial 2018 : Le pronostic positif des supporters Marocains !
  • WAC : Rien de concret sur le départ d'Achraf Benchakri
  • Didier Drogba fustige la FIF et son ex sélectionneur Marc Wilmots

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1007 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP