Les Lions de l’Atlas ont tenu leur promesse en se qualifiant haut la main, mardi à Oyem (nord), pour les quarts de finale de la CAN-2017 de football, un tour qu’ils n’ont plus atteint depuis leur finale en 2004 en Tunisie.

Alors qu’un point suffisait à leur bonheur face aux Eléphants, les hommes d’Hervé Renard ont pris leur destin en main et refusé de faire les choses à moitié, se payant le luxe d’envoyer à domicile les champions d’Afrique en titre.
C’est la troisième fois que le Maroc élimine le tenant du trophée dès le premier tour, après le Zaïre en 1976 et le Ghana en 2000. Au passage, le Onze national a infligé à la Côte d’Ivoire une 6è défaite dans l’histoire de leurs duels, contre 7 victoires pour les éléphants et 7 matches nuls.
C’est aussi la première fois dans les annales de la CAN depuis les années 70 que le pays hôte et le champion en titre (Ethiopie et Zaïre respectivement en 1976) quittent ensemble la compétition dès le premier tour.
Forts de l’avantage de leur point d’avance au classement, les Lions de l’Atlas, plus confiants, ont entamé la partie en douceur, laissant venir leurs adversaires qui, sous une énorme pression, devaient se dépenser pour espérer entrevoir le bout du tunnel.
En effet, les champions d’Afrique en titre non seulement voyaient se profiler à l’horizon une élimination précoce, mais étaient aussi sous la menace de devoir brader leur trophée dès le premier tour.
Pourtant, à la 10è minute de jeu, le capitaine Mehdi Benatia a failli commettre l’irréparable lorsqu’il a tardé à dégager la balle devant les filets gardés par Mounir El Kajouoi, heureusement que la défense a ratissé large pour éloigner le danger.
Le sélectionneur national Hervé Renard, artisan de la victoire finale des Ivoiriens en 2015 en Guinée équatoriale, poussaient les siens à se montrer conquérants en assauts, tout en restant vigilants pour contrecarrer les contres attaques de leurs adversaires, légèrement supérieurs sur le plan technique.
A la 25è minute, sur une balle arrêtée à l’entrée de la surface de réparation adverse, l’attaquant du Depor (Esp), Fayçal Fajr, trouve la transversale d’un tir qui a semé le doute dans le camp des Eléphants.
Avant la pause, Wilfried Armel Zaha et Wilfried Bony se sont tour à tour présentés en embuscade, sans véritablement inquiéter le portier Mounir Lamhamdi, intraitable sur sa ligne.
En ce temps, la RD Congo, leader du groupe avec quatre points, menait déjà 1-0 face au Togo dans l’autre match qui se dispute en même temps à Port-Gentil (sud).
A la pause, Congolais et Marocains étaient, dans l’ordre, qualifiés pour les quarts de finale.
De retour des vestiaires, les Lions de l’Atlas sont restés sereins, plus solidaires en défense, où Karim Ahmadi et Ghanem Saiss se chargeaient de la salle besogne, et omniprésents en milieu de terrain orchestré avec brio par l’inoxydable Mbarek Boussoufa, au grand jour.
Les minutes s’égrenaient et les Ivoiriens voyaient leurs chances de qualification s’amenuiser, privés de solutions dans la zone de vérité de leurs vis-à-vis.
Sentant l’incapacité des hommes de Michel Dussyer, le onze national prendra courageusement l’initiative pour aller retenter sa chance devant la cage de Sylvain Gbohouo, l’unique joueur ivoirien évoluant en Afrique (TP Mazembé).
La délivrance viendra du pied du remplaçant Rachid Allioui, qui vient de relever Aziz Bouhaddouz. Sur une action menée du milieu de terrain, le sociétaire de Nimes fera étalage de tout son talent pour tromper la vigilance du keeper ivoirien d’un tir-lob décoché de loin, envoyé en toute finité dans la lucarne.
Le second billet de qualification dans ce groupe C a été décroché par la RD Congo qui s’est nettement imposée face au Togo sur le score de 3 buts à 1, à Port-Gentil.
Les adversaires du Maroc et de la RDC, fort probablement l’Egypte et le Ghana, seront connus mercredi au terme des matches de la 3è et dernière journée du groupe D.
Les Lions de l’Atlas disputeront leur quart de finale à Port-Gentil, mais des informations font état de la possibilité d’écarter ce stade de la compétition à cause de son mauvais état. Une décision en ce sens serait attendue jeudi côté de la CAF.

Tweet LDA

  • Le match de Zouhair Feddal contre le FC Barcelone
  • La prestation d'Adel Taarabt contre Sassuolo
  • La situation en club de quelques Lions devient préoccupante

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 441 invités et aucun membre en ligne

Top