Nabil Maâloul, 54 ans, devrait être nommé sélectionneur de la Tunisie dans une dizaine de jours au plus tard. Il s’agira de son deuxième passage sur le banc des Aigles de Carthage.
Samedi soir, lors d’une interview accordée à BeInsport, Maâloul a admis qu’il avait « 98 % de chances d’être le nouveau sélectionneur de la Tunisie ». Même si cette sortie médiatique a crispé certains membres de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), cela ne remettra pas en cause une décision avalisée par le ministère des Sports, qui souhaitait que le choix porte sur un Tunisien.
La FTF, qui espère selon nos informations aboutir rapidement à un accord financier avec Henri Kasperczak, dont elle a annoncé vouloir se séparer alors que le contrat du Franco-Polonais court jusqu’en juillet 2018, a quasiment tout bouclé avec le successeur de ce dernier.
Double objectif
Selon une source proche du bureau fédéral de l’instance, Maâloul va signer un contrat de deux ans, avec un double objectif : emmener les Aigles à la Coupe du Monde 2018 en Russie, puis au Cameroun, où se déroulera la CAN 2019.
Toujours selon ce proche du dossier, le technicien touchera un salaire mensuel très légèrement supérieur à celui de Kasperczak (autour de 23 000 euros), alors que ce dernier émargeait à 20 000 euros par mois hors primes. « S’il qualifie son équipe pour la Coupe du Monde, il se verra attribuer une prime intéressante», ajoute cette source.
Première rencontre : l’Égypte
Pour Maâloul, il s’agira de sa deuxième expérience en tant que sélectionneur tunisien, après celle entamée en février 2013 et achevée sept mois plus tard.
Il a également été l’adjoint de Roger Lemerre quand les Aigles de Carthage sont devenus champions d’Afrique en 2004. Il a dirigé Bizerte, l’Espérance Tunis et Al-Jaish, au Qatar. Le Tunisois, qui a effectué sa carrière dans son pays (Espérance Tunis, CA Bizerte, Club Africain) mais aussi à l’étranger (Hanovre en Allemagne et Al-Ahli Djeddah en Arabie Saoudite), était jusqu’à il y a quelques mois sélectionneur du Koweït, un pays suspendu par la FIFA en 2016. Libre de tout engagement, Nabil Maâloul est consultant au Qatar pour BeInsport. Il a été préféré à Hubert Velud, lié à l’Étoile du Sahel, mais que ses dirigeants auraient accepté de libérer.
Une fois nommé, il lui restera un mois pour préparer la venue de l’Égypte entre le 5 et le 13 juin, pour la première journée des qualifications pour la CAN 2019. Les Aigles pourraient disputer un match amical quelques jours plus tôt. L’identité de leur adversaire sera prochainement dévoilée.

Tweet LDA

  • Top 10 des meilleurs défenseurs participants au Mondial 2018
  • Officiel :Amine Attouchi signe pour un club des Emirats
  • RT @Lionsdelatlass: 🎙 Pape Diouf : « Le Maroc peut passer le 1er tour ! C’est possible, et créer la surprise, surtout dans le 2ème match fa…

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1913 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP
Merci de nous soutenir en patientant 5 secondes