La nouvelle saison de Botola Maroc Télécom D1 2017-2018 démarrera vendredi avec en perspectives de nouveaux défis et objectifs aussi bien pour les formations qui visent le podium que celles en quête du maintien en première division.

Le titre de champion du Maroc qualificatif pour la Ligue des champions d’Afrique est une occasion pour son détenteur de renflouer son palmarès et ses ressources financières, créant ainsi un climat de suspens et une lutte acharnée entre les clubs, à l’instar du Wydad de Casablanca, champion en titre, le Difaa Hassani d’El Jadida, dauphin ou encore le Raja de Casablanca (3e) aux côtés de l’AS FAR, le club le plus titré (12 championnats).
Outre la course au titre qui est l’objectif de tous les grands clubs, d’autres formations visent des places qualificatives aux compétitions africaines (Coupe de la CAF et Ligue des champions) et arabes (Coupe arabe des clubs) au prize money très alléchant. Pour d’autres clubs, la saison sera l’occasion de jouer pour le maintien en première division.
Si le RCA, le WAC ou encore l’AS FAR se sont bien préparés et se sont attachés les services de grands joueurs et renouveler le bail pour les anciens, les autres clubs se sont beaucoup investis malgré leur ressources financières très limitées.
Ainsi, le WAC a renouvelé sa confiance en son coach, Lhoussain Ammouta, tout comme le DHJ qui continuera cette saison avec Abderahim Taleb ou encore le FUS sous la houlette de Hoalid Reguragui et l’AS FAR sous la conduite de Aziz El Amri.
De son côté, l’Ittihad Riadi de Tanger s’est attaché les services du cadre national Ezzaki Badou alors que le Moghreb Tétouan, champion du Maroc 2011, s’est séparé de Fouad Sahabi.
Les deux nouveaux promus, le Rapid club d’Oued Zem et le Racing de Casablanca miseront de leur côté respectivement sur les expériences des entraineurs Youssef Roussi et Mohamed Bekkari.
En tout cas, tous les clubs chercheront à livrer un beau spectacle à la hauteur des attentes de leurs supporters en particulier, du public marocain en général et des responsables sportifs, surtout que les subventions liées aux droits de retransmission TV et au sponsoring et les primes d’encouragement octroyées par la FRMF aux clubs ayant occupé les douze premières places du classement du championnat sont de plus en plus importantes.
En prévision de l’entame de la saison, les formations ont programmé plusieurs stages de préparation aussi bien au Maroc qu’à l’étranger pour combler les lacunes et instaurer l’esprit d’équipe en vue de produire un spectacle de haute facture.
La rentrée footballistique sera incontestablement celle des grands chantiers après la candidature du Maroc pour organiser la Coupe du monde 2026 qui intervient après la tenue dans le Royaume des Coupes du monde des clubs 2013 (Agadir et Marrakech) et 2014 (Rabat et Marrakech), alors que le public marocain nourrit l’ambition de voir les Lions de l’Atlas se qualifier aux phases finales de la Coupe du monde Russie 2018, et livrer une bonne prestation lors du championnat d’Afrique des Nations “CHAN-2018” au Kenya.
Le Maroc, fort d’une une grande expérience en matière d’organisation des grands événements grâce aux installations sportives de haut niveau dont il dispose, espère pourvoir organiser le mondial de 2026 après quatre tentatives infructueuses de 1994, 1998, 2006 et 2010.
A cet égard, la FRMF a mis en place une nouvelle feuille de route pour la mise à niveau des stades à travers l’adoption d’une politique de soutien aux petits clubs qui bénéficieront désormais d’une dizaine de stades.
Lors des dernières années, le Maroc a entamé une mise à niveau de ses infrastructures sportives qui a concerné 107 stades au gazon synthétique et 9 au gazon naturel en les dotant d’éclairage et en élargissant leur capacité d’accueil (40.000).
A rappeler qu’en levée de rideau de la nouvelle saison, la Coupe du trône 2016-2017 a repris ses droits avec la programmation des 16es de finales (aller et retour) marqués par l’élimination de l’Olympic club de Safi, 2e l’an dernier, le Moghreb Tétouan et le Kawkab Marrakech. En revanche, les clubs du Chaba Riadi Salmi et Tihad sportif de Casablanca, divisions amateurs, se sont qualifiés pour les huitièmes de finale à la surprise générale.
 

Même catégorie

Tweet LDA

  • @jaafinho L’Afrique du Sud, niveau infrastructure, c’est aux normes 👍
  • L’appel à candidatures pour organiser la CAN 2019 arrivait à terme vendredi à minuit. A priori, l’Afrique du Sud et…
  • Nous rejetons toute responsabilité.

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 2383 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP