Le Wydad Athlétique Club de Casablanca (WAC) figure parmi les clubs historiques du Maroc et de l’Afrique. Créé en 1937 par Mohamed Benjelloun Touimi, le club octogénaire bénéficie d’une large popularité qui dépasse les frontières. Cette popularité est due au rôle patriotique joué pour l’indépendance du pays, conforté par des résultats probants sur l’aire du jeu. Cet attachement au club a été d’ailleurs immortalisé dans sa dénomination : «Wydad» (Amour) en arabe

Le club casablancais dispose d’un riche palmarès avec dans son escarcelle pas moins de 38 titres dont 18 de champion du Maroc (1948, 1949, 1950, 1951, 1954, 1957, 1966, 1969, 1976, 1977, 1978, 1986, 1990, 1991, 1993, 2006, 2010 et 2015) et 10 sur le plan international. Il a été 9 fois vice-champion et 9 fois vainqueur de la Coupe du Trône (1970, 1978, 1979, 1981, 1989, 1994, 1997, 1998, 2001). Il a été finaliste 6 fois (1957, 1958, 1961, 1964, 2003 et 2004). Sur le plan continental, le Wydad a été sacré champion d’Afrique en 1992 aux dépens d’Al Hilal (Soudan) mais il attend depuis vingt-cinq ans un deuxième sacre continental quand bien même a-t-il remporté en 2002 la défunte Coupe d’Afrique des vainqueurs de Coupe.
Le Wydad est le seul club marocain à avoir remporté la Coupe de l'Indépendance et la Coupe internationale Mohammed V à laquelle participaient les plus grands clubs d’Europe et d’Amérique latine. Il recelait dans ses rangs des éléments de renommée mondiale comme Abderrahmane Belmahjoub, ex-sociétaire du Racing Club de Paris dans les années 1950, appelé «Prince du Parc». On citera également Aziz Bouderbala, transféré au Matra Racing de France, Noureddine Naybet au Deportivo la Corogne (Espagne) ou encore Badou Zaki à Majorque (Espagne), sacré Ballon d’or africain en 1986. Le point fort du WAC reste son public. Il a été élu «meilleur public au monde» 2015 par le collectif «Ultras World». Le Complexe Mohammed V est réputé pour son ambiance électrique et festive qui coupe les jambes aux adversaires. A en juger par les derniers matches de la sélection nationale du Maroc contre le Gabon (3-0) ou encore WAC-USMA d’Alger (3-1), en demi-finale de la Ligue des champions 2017.
C’est dans ce stade que le Maroc a obtenu ses plus grands résultats. Et c’est dans cette arène que le derby WAC-Raja accueille régulièrement plus de 60.000 spectateurs. Le sélectionneur Hervé Renard avait d’ailleurs troqué le stade de Marrakech pour le chaudron casablancais afin d’augmenter les chances des Lions de l’Atlas de se qualifier au Mondial russe 2018. Ce complexe sera évidemment le théâtre de la finale retour de la Ligue des champions 2017, samedi 4 novembre, contre les Egyptiens d’Al Ahly d’Egypte

Tweet LDA

  • Supercoup WAC - TP Mazembe : Début de la vente des billets
  • وضعية منير المحمدي تقلق هيرفي رونار
  • FIFA : Création d'une Ligue mondiale de football féminin

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1216 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP