Marc Wilmots n’est plus le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, qui a manqué la qualification pour la Coupe du monde. Sept mois après sa nomination, le Belge a annoncé son départ ce mardi.

Nommé au mois de mars dernier en remplacement de Michel Dussuyer, Marc Wilmots part sur un bilan catastrophique d’une victoire, un nul et quatre défaites, dont trois à domicile, un triste record pour un sélectionneur ivoirien. Avec onze buts encaissés contre cinq marqués seulement, la balance est accablante pour le technicien belge, qui n’a jamais été capable de donner un semblant de style de jeu ou d’esprit de corps à ce pauvre assemblage de joueurs sous-performants. Riche en recrues binationales, l’éphémère règne de Marc Wilmots correspondra à un point bas historique pour la Séléphanto. Arrivé en poste alors que la Côte d’Ivoire figurait parmi les trente meilleures équipes mondiales, Wilmots la laisse à une piteuse 61eme place du classement FIFA. Une preuve supplémentaire de son cuisant échec dans ce qui constituait pour lui une première expérience sur le continent africain.
Dix sélectionneurs en dix ans. Et la Côte d’Ivoire va à nouveau changer de tête. Marc Wilmots, arrivé sur le banc des Eléphants en avril dernier, a annoncé son départ ce mardi. "Aujourd’hui, il a été décidé de commun accord de mettre fin à la collaboration avec la Côte d’Ivoire, a indiqué le Belge sur Twitter. Je tiens à vous remercier supporters, joueurs, staff et dirigeants, et je vous souhaite le meilleur pour le futur."
Wilmots : "Je suis venu me mettre dans les emmerdes"
Battue par le Maroc samedi dernier à Abidjan (0-2), la Côte d’ivoire a manqué la qualification pour la Coupe du monde 2018 en Russie. "Des échecs, je n’en ai pas connu plusieurs dans ma vie, expliquait Marc Wilmots après la défaite à Fraternité Matin. J’ai énormément travaillé comme tout le monde. J’aime ce pays et je m’étais lancé pour deux ans. J’ai eu beaucoup de propositions en Europe car j’ai un CV remarquable. Je suis venu me mettre dans les emmerdes ici, voilà la vérité.
"Tous les Ivoiriens sont déçus et moi, le plus, ajoutait le Belge. Cela pouvait être ma sixième phase finale de Coupe du monde, dont deux en tant qu’entraîneur. J’ai fait tout ce travail et tous ces voyages en avion pour aller voir ces joueurs, pour un tel résultat. Cela me fait de la peine. Après j’analyse cela de façon objective et avec lucidité. Je suis déçu pour le peuple ivoirien. Ce sera également une tache noire dans mon CV mais nous sommes tous responsables: la fédération, les joueurs et le staff technique. Les joueurs en premier lieu parce que ce sont eux qui sont sur le terrain et moi également qui met en place les stratégies. Il ne suffit pas de couper une tête pour résoudre le problème."

Tweet LDA

  • Les préparatifs de Jamal Ben Saddik pour son combat du 9 décembre
  • 4eme combat professionnel de Mohammed Rabii
  • Faycal Fajr notre but est de passer le premier tour en Russie 2018

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 579 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...