Le Wydad Casablanca a créé la surprise en décrochant début novembre sa deuxième Ligue des champions de la CAF, vingt-cinq ans après son premier titre continental. Certes, le chemin vers ce sacre a été semé d’embûches. Mais ce triomphe ne doit rien au hasard. Et il porte l'empreinte de son ambitieux entraîneur Houcine Ammouta, qui revient sur le parcours du club, au micro de FIFA.com.

. Un premier tour au forceps
"Dans le tour préliminaire, nous avons rencontré les Gabonais de Mounana. Nous les avons battus (1:0) à Casablanca, mais nous avons dû attendre la séance de tirs au but pour nous qualifier là-bas".
. Survie dans le "groupe de la mort"
Le tirage au sort de la phase de groupe place le Wydad dans une poule relevée aux cotés d’Al Ahly (Égypte), de Coton Sport (Cameroun) et de Zanaco (Zambie). La suite, on la connaît... "Nous avons gagné le premier match face à Coton Sport, puis nous avons perdu face à Zanaco et Al Ahly. Nous nous sommes retrouvés à la troisième place, avec l’obligation de remporter les trois derniers matches pour nous qualifier. Nous sommes parvenus à battre Al Ahly (2:0) puis Coton Sport chez lui sur le même score. Puis nous nous sommes imposés difficilement (1:0) face à Zanaco, premier du groupe ; ce qui nous a permis de nous qualifier pour le tour suivant".
. Le tenant au tapis
En quart de finale, le Wydad a rendez-vous avec Mamelodi Sundows, tenant du titre. "Les Sundowns étaient champions en titre et comptaient des internationaux expérimentés dans leurs rangs . Le quart de finale a donc été compliqué. Nous avons perdu d’un but à l’aller, mais nous avons gagné sur le même score au retour, avant de nous qualifier aux tirs au but".
. La pression en demi
C'est un "derby du Maghreb" qui attend le WAC dans le dernier carré. En effet, c'est face à l'USM Alger que les Marocains jouent leur place en finale. "Cela a été le match le compliqué à négocier. Nous avons eu de la chance d’obtenir un nul en Algérie. Ensuite, nous avons marqué deux buts au début du match retour. L’expulsion d’Amine Attouchi leur a permis de réduire l’écart mais nous avons inscrit un troisième but dans les derniers instants, qui a fait retomber la pression".
. Une finale au mental
"Nous avons rencontré Al Ahly après sa large victoire (6:2) sur l’Étoile du Sahel et devant son public, au stade de Borg Al Arab. Nous avons encaissé un but dès la deuxième minute, mais notre force de caractère nous a permis de revenir au score à la 15ème. Ce but nous a donné de la confiance, malgré la blessure de Mohamed Ounajem, l'un de nos meilleurs joueurs. La pression était énorme au retour et nous avons déjoué dans un premier temps face à une équipe bien organisée. Nous avons frappé la transversale puis ouvert le score par l'intermédiaire de Walid El Karti. Grâce au soutien de notre public, nous avons fini par remporter le titre."
. La suite
Le Wydad aura donc la lourde responsabilité de représenter le Maroc et le continent africain en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "C’est un honneur pour moi, en tant que technicien marocain, et pour nous, en tant que club marocain, de participer à la Coupe du Monde des Clubs. Nous allons pouvoir nous frotter aux meilleures équipes du monde. C’est aussi une responsabilité car nous devons nous montrer à la hauteur du football marocain et africain. Nous visons la finale. Il ne faudra pas faire beaucoup d’erreurs car les détails font la différence en football."

Tweet LDA

  • 😍😍
  • Amrabat et El Ahmadi participent au derby de Rotterdam
  • Pour suivre Yassine Bounou contre Fayçal Fajr

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 911 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP