La trêve hivernale arrive à point nommé pour permettre aux joueurs de souffler. «Le Matin» dresse un résumé de la première partie de la saison de la Botola Maroc Telecom D1. Au menu des tops, des flops, des surprises et des chiffres.
Top : Hassania d’Agadir
Huitième l’an passé, le Hassania d’Agadir a surpris tout le monde cette année et remporte le titre honorifique de champion d’automne avec 29 points sur 45 possible. Le club gadiri a enregistré 8 victoires, 5 matchs nuls et 2 défaites. Sa meilleure gâchette est Jalal Daoudi avec 7 réalisations.
Flop : Le Moghreb de Tétouan
Le champion du Maroc 2013-2014 semble perdu en cette première moitié de la saison. Les «Rojiblancos» ont remporté 1 seul match en 15 rencontres. Pis encore, le club totalise 6 petits points en cette phase aller. Il accuse déjà 8 points de retard sur Chabab Khénifra, premier club non relégable.
Bonnes surprises : l’Ittihad de Tanger et le Raja de Casablanca
• En difficulté en début de saison, l’Ittihad de Tanger a montré un bon visage après l’arrivée à la barre de Driss Lamrabet en remplacement de Badou Ezaki. Le club du Détroit a enchaîné les succès pour finir l’année 2017 à la deuxième place, à deux points du leader, le Hassania d’Agadir. L’Ittihad de Tanger possède aussi le meilleur buteur de la phase aller du championnat en la personne de Mehdi Naghmi avec 8 buts.
• Le Raja de Casablanca est la seconde bonne surprise de cette phase aller. Les Verts, empêtrés dans une crise financière aiguë, poussant même les joueurs à faire grève, ont tiré jusque-là leur épingle de jeu. Troisième au classement général avec un match en moins, le Raja a réussi à limiter les dégâts.
Mauvaise surprise : le Wydad de Casablanca
Le Champion sortant termine l’année 2017 à la modeste 12e place avec 16 points. Le WAC a déjà perdu 4 matchs sur 12 disputés, alors qu’il n’en avait perdu que deux lors de la dernière saison. Une statistique qui en dit long sur les difficultés du club cette saison. Certes, le club compte trois matchs en moins, mais cela n'occulte pas ses difficultés.
 
Entre deux eaux
Après un début de saison difficile, l’AS FAR a réussi petit à petit à redresser la barre. Les militaires, sixièmes au classement général, ne sont qu’à 7 points du leader. Idem pour le Fath de Rabat, qui aligne le bon et le moins bon depuis le début de la saison. Les fussistes occupent la cinquième place avec 23 points. Le Difaa d’El Jadida, vice-champion après un bon début de saison, a marqué un petit peu le pas lors des dernières journées. Le DHJ a presque toujours figuré dans les cinq premières places. Il termine la demi-saison à la quatrième place.
Zéro pointé pour la programmation
Au-delà des chiffres et des statistiques, le fait marquant de cette phase aller reste la programmation catastrophique. La multitude de matchs reportés a influencé négativement la compétition. Pourtant, la commission de programmation connaissait par avance le calendrier avec les trêves internationales et les compétitions interclubs africaines. Il va falloir que cette commission se montre plus imaginative pour assurer une compétition sans trop de reports.
Les chiffres à retenir de la phase aller
1 C’est le nombre de victoires enregistré par le Moghreb de Tétouan lors de la phase aller. Il est donc tout à fait logique que le MAT soit lanterne rouge de la Botola après 15 matchs disputés.
2 Le nombre de défaites du leader, le Hassania d’Agadir, et de son poursuivant l’Ittihad de Tanger.
2,06 C'est la moyenne de buts marqués lors de chaque match de la Botola.
8 Mehdi Naghmi, attaquant de l’Ittihad de Tanger, compte 8 buts à son actif après 15 journées. Un chiffre qui fait de lui le meilleur buteur jusqu’à présent.
9 C'est le petit nombre de buts marqués lors d’une journée de la Botola. Ce score a été enregistré lors de la 13e journée.
9 Ayoub El Mellouki a inscrit le but le plus rapide de la saison après seulement 9 secondes du coup d’envoi de la rencontre ayant opposé Chabab
Al Hoceïma et l’Olympique de Khouribga lors de la 12e journée. Ce but est aussi le plus rapide dans l’histoire du Championnat national.
9 La meilleure défense est celle de l’Ittihad de Tanger qui n’a encaissé que 9 buts.
9 L’Olympic de Safi est le roi des matchs nuls avec 9 matchs.
24 C'est le plus grand nombre de buts marqués lors d’une journée. Ce record a été réalisé lors de la 9e journée.
26 Le titre de la pire défense de la phase aller est attribué ex aequo au Moghreb de Tétouan et au Racing de Casablanca qui ont encaissé 26 buts chacun.
27 Le Hassania est l’attaque la plus prolifique avec 27 réalisations.
242 C'est le total des buts marqués en cette phase aller, plus précisément en 117 matchs disputés, puisqu’il reste encore trois rencontres en retard à jouer.
 

Tweet LDA

  • Coupe du Roi : le Real Madrid contre Melilla
  • La prestation de Hakim Ziyech contre Heerenveen
  • Mohamed Rabii remporte son 7e combat de suite

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1671 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP