Amine Harit est en stage de préparation pour la phase des matchs retour avec son club à Benidorm( Espagne)- Amine Harit est à Schalke depuis seulement six mois.
 
Mais déjà dans ce laps de temps, l'homme de 10 millions d'euros du FC Nantes a montré des qualités en lui. Deux buts et six passes en 16 apparitions en championnat.
Vous avez été célébré par les fans comme un héros lors du derby( contre Dortmund ou il inscrit un but avec une Remontada de Schalke 04 qui était mené 4/0 pour au final faire match nul).
Amine Harit: Je l'ai compris, mais je ne me vois pas comme un héros. Nous sommes toujours onze joueurs sur le terrain et sept sur le banc, plus les entraîneurs, les kinés. Tout le monde est important, surtout dans ce jeu. J'étais un joueur important pour ce match parce que j'ai marqué un but, mais à la fin tout le monde était important.
Même si la période des vacances était courte cette fois-ci: avez-vous eu le temps de réfléchir sur le semestre écoulé?
Amine Harit :Je n'y pense pas beaucoup alors. Si je joue mal lors des match de phase , tout le monde va oublié immédiatement la série. Par conséquent, je me concentre uniquement sur ce qui va arriver: la deuxième partie de la saison.
Heureusement, ça n'a pas été mal pour le moment. Avez-vous été surpris que vous vous soyez habitué à la Bundesliga si rapidement?
Amine Harit: En fait, je n'ai pas été surpris. Je suis venu ici avec beaucoup de détermination. Mon but était d'améliorer mes compétences de football ici. Et Schalke 04 est l'adresse idéale pour moi de me développer et devenir un très bon joueur de football dans les prochaines années.
Donc vous êtes déjà un meilleur joueur qu'il y a six mois?
Amine Harit: Oui.
Mais c'est encore beaucoup mieux?
Amine Harit: Bien sûr. Je sais que j'ai encore beaucoup de marge de progression. Nous venons de terminer la première partie de la saison. Je ne considère pas ma performance comme très bonne ou bonne, mais: C'était correct. Parce que je sais que je peux m'améliorer.
Par exemple?
Harit: Vous verrez cela dans la seconde moitié de la saison (sourire) .
Vous avez déjà dit que vous pourriez imaginer rester à Schalke jusqu'à la fin de votre carrière. Vous n'avez que 20 ans.
Amine Harit: Oui, bien sûr. Si tout est bon dans le club, je joue toujours, et ma famille en Allemagne est heureuse.Alors pourquoi devrais-je changer alors? Jouer la Ligue des Champions chaque année c'est ce que veut un footballeur professionnel. Pourquoi changer quelque chose alors?
Comment réagiriez-vous s'il y avait une offre concrète de Barcelone ou du Real Madrid?
Amine Harit: Je ne sais pas, c'est toute la théorie. Je parlerais certainement à ma famille et au club. Je me concentre maintenant pleinement sur la deuxième moitié de la saison.
Rêve de la Coupe du Monde:
En été, la Coupe du Monde est en Russie, et le Maroc s'est qualifié. Te verrons-nous là pour ton pays?
Amine Harit: Bien sûr. Enfant, j'ai regardé la Coupe du Monde 2006 à la télévision quand la France a atteint la finale. Et cette année, j'ai la chance d'y jouer moi-même. Mais avant de penser à la Coupe du Monde, je dois penser à Schalke. Car seul Schalke peut me donner l'opportunité d'être présent à la Coupe du Monde: si je joue bien ici, l'entraîneur m'appellera.
Y avait-il un indice de la part de l'entraîneur national Hervé Renard?
Amine Harit: Nous verrons ce qui se passe. J'espère ne pas être blessé et qu'il m'appellera si je joue bien.Marcel Guboff

Tweet LDA

  • Abdellah Zoubir s'illustre contre le FK Gabala
  • Sans coach, le WAC reçoit Al Ahli Tripoli ce lundi
  • La prestation de Yassine Bounou contre Barcelone

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1934 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP