Samedi soir à 19h30 a eu lieu le match d’ouverture du CHAN 2018 organisé au Maroc. Alors que les protégés de Sellami ont fini par déverrouiller la garde mauritanienne et planter 4 buts en seconde période, notre rédaction a fait le déplacement au Complexe Mohamed V dans le but de suivre la rencontre, mais également pour noter les avancées en termes d’organisation qui étaient promises par l’ensemble des responsables … Nous aurions mieux fait de rester chez nous !
Voulant se mélanger à la foule pour voir comment s’organise réellement l’entrée au stade, nous avons acheté nos tickets sur internet 48h avant la rencontre avant de se déplacer au Complexe Benjelloun pour les retirer très aisément – Nous étions bien loin des milliers de personnes autour des guichets lors des rencontres Maroc-Gabon ou WAC-Ahly. Le stade sera-t-il vide pour le match d’ouverture ? Les supporters comptent-il cette fois accéder aux tribunes sans tickets en main ? Dans le doute, nous avons prévu de faire le déplacement bien avant la rencontre pour éviter toute mésaventure mais également pour profiter du spectacle d’ouverture.
Les locaux ne méritent pas autant d’organisation que les A ?
Ayant exactement les mêmes places que lors du match Maroc-Gabon, faisant le même parcours à pied pour accéder au stade qu’en Octobre dernier, la première surprise fut le manque de contrôle ambiant aux alentours du stade. Alors que nous nous attendions encore à 2 pré-contrôle de polices à 500m de notre porte 3, nous étions surpris de voir des milliers de personnes courir dans tous les sens pour arriver à la zone d’accès au pied du stade, sans aucun ticket à la main. Goulot d’étranglement et bousculade ont fini par avoir raison d’un père de famille venu avec ses deux enfants assister au spectacle – Il ira finalement voir le match dans son salon.
Alors que la file lors des précédentes rencontres ne dépassaient pas 20 personnes, vu l’ensemble des contrôles préalables qui retardaient l’arrivée des supporters, nous étions cette fois pas moins de 500 personnes à se bousculer pour passer entre 2 barrières séparées de moins d’un mètre (dont la moitié occupée par la présence d’un policier qui « surveille »).
Police, Organisateurs, Stadiers … Une grande Mafia autour du stade
Notre arrivée au niveau des barrières marquera le début de la mascarade. Un policier nous somme de lui montrer nos places pour s’assurer que nous sommes bien au bon endroit. Il récupère nos tickets, fait mine de vérifier puis nous demande d’attendre pour nous faire passer avant de retourner sa veste 5 minutes plus tard – « Où sont vos tickets ? Non vous ne m’avez rien donné !! ». Il veut tout de même nous raccompagner pour nous faire rentrer « sans tickets » puisque je cite « on est sympa ».
On se retrouve donc au niveau des tourniquets avec un policier qui demande aux stadiers, en leur murmurant à l’oreille, de nous faire rentrer. La cohue ambiante empêche ces derniers de s’exécuter par peur de réaction massive. L’attente sera longue et le spectacle d’ouverture ne sera pas pour nous !!
Dépassés par le nombre incroyable de supporters, les « responsables » finissent par ouvrir une porte dérobée par où passent des dizaines de supporters bloqués derrière les tourniquets. On accède enfin aux tribunes du stade, malheureusement après la fin de la cérémonie d’ouverture.
45000 supporters, autant de mineurs et de fumette
Installés au dernier rang des tribunes latérales (Catégorie 1 à 50 Dhs la place), nous nous retrouvons au milieu de jeunes adolescents non accompagnés et manifestement présents pour semer la zizanie. Des chants anti-FRMF suivi d’autres à l’encontre de Said Hasbane agrémentent toute la première période de supporters totalement désintéressés de ce qui se passe sur le rectangle vert.
Parlant de vert et pendant que les attaquants marocains manquaient de réussite devant les cages mauritaniennes, le vendeur de cigarette était lui en pleine bourre, tant les adolescents autour cherchaient le produit manquant à leur fumette habituelle. Nous nous sommes donc rapidement trouvés en plein milieu d’un fumoir en plein air … et dire que le Cannabis est censé être illégal au Maroc. Pour la petite histoire, il semblerait qu’un des « spectateurs », sous l’effet de son (ou ses) petit(s) joint(s), serait toujours entrain d’attendre le début de la 3ème période.
Comme nous vous l’annoncions il y a de cela quelques semaines, l’organisation du CHAN au Maroc est une occasion pour montrer notre capacité à récupérer éventuellement la CAN 2019, mais aussi et surtout la Coupe du Monde 2026. Notre correspondant sur place a aperçu des responsables « de type européen », munis de blocs-notes à l’entrée du stade et au niveau des fameux tourniquets.
A ce rythme, on ne profitera pas de cette compétition pour gagner l’organisation des suivantes … On risque même de toutes les perdre.

Tweet LDA

  • CAN 2019 : l'Afrique du sud officiellement candidate
  • Hamza Mendyl ne jouera plus en 2018
  • Ligues des Champions et Europa League: Les Lions qualifiés

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1346 invités et aucun membre en ligne

Top