Le public marocain connait Abdessalam Ouaddou comme Footballeur professionnel avec des expériences très enrichissante en Angleterre, au Qatar mais surtout en France. Qu’est-il devenu ? Est-il toujours dans le monde du Football ? Suit-il de près l’évolution du football marocain ? Autant de questions et bien d’autres que l’on a posé au longiligne défenseur, présent lors de l’épopée tunisienne en 2004.
  • Bonjour Abdes. Tout d’abord merci d’accepter cet interview pour les supporters marocains et les lecteurs de Lionsdelatlas.ma. Première question d’ordre général : Qu’est devenu Ouaddou depuis la fin de sa carrière de Footballeur ?

Bonjour, j'ai arrêté ma carrière depuis 5 années et je me suis vite mis au travail pour une transition toujours dans le domaine du football. J’ai commencé par créer un grand complexe de football indoor de 4000m² avec du fitness et une dizaine d’employés, ce qui m’a permis de découvrir le monde du travail avec ses particularités dans la gestion humaine et les contraintes patronales en France.

Par ailleurs j'ai suivi une formation de Manager et je viens d’êtres diplômé au Centre de Droit et Économie du Sport de Limoges en décrochant un Master de Management de structures sportifs professionnels. J'ai enchaîné cette année avec le DESJEPS diplôme d'État Supérieur de la jeunesse et de l'éducation populaire et sportive, diplôme d'entraîneur, avec la fédération française de football. 

C'est un long chemin mais ce sont des étapes primordiales pour acquérir des compétences en terme organisationnel, économiques et gestion des ressources humaines pour la partie management. Pour le volet entraîneur, cette formation permet de développer des connaissances pédagogiques pour transmettre une philosophie de jeu et des principes fondamentaux ou des notions de préparation athlétique pour amener l'athlète pro vers un niveau de performances requis ou un joueur en formation vers le haut niveau en respectant toutes les étapes de développement morphologique et psychologique, avec bien entendu des étapes d'évaluation pour avoir une efficience du travail.  Ce n'est pas parce que j'ai joué 17 années au plus haut niveau que je maîtrisais ces paramètres auparavant.  Ce fût intense et difficile mais il m'a fallu me faire violence pour y arriver.  Exactement comme lors de mon parcours professionnel qui n'était pas un long fleuve tranquille. Je rentre maintenant dans la vraie vie sans les strasses et paillettes.

  • Ceux qui vous suivent sur les réseaux sociaux ont dû apercevoir votre implication dans le monde du Football avec plusieurs formations de Management sportif ou encore de communication. Peut-on en savoir plus sur votre nouveau « plan de carrière » ?

À vrai dire je n'ai pas de plan de carrière. Je prends le temps de choisir un projet qui me plaît avec des gens qui partagent la même vision et valeurs du Sport que moi. J'ai déjà eu quelques propositions mais en discutant avec les dirigeants, j'ai senti que nous n'avions pas le même feeling, de plus c'était souvent des projets de pompier de service, ce qui ne m’intéresse pas.  J'ai une chance grâce à Dieu, c'est le facteur temps pour bien choisir ce qui me convient. Je n'ai pas fait le flambeur durant ma carrière, je suis donc serein pour mes proches al hamdoulah du point de vue économique.

  • Suivez-vous le football national ? Comment avez-vous vécu la qualification de nos Lions en Russie ?

Oui forcément… Je l'ai vécu avec beaucoup d'émotions. À ce titre je félicite toutes les composantes de ce sacre. Joueurs, staff, fédération, supporters. La fédération a fait une avancée majeure en termes d'organisation, de pédagogie, d'infrastructures, d’ambition sportive et de la professionnalisation de la discipline sur tout le territoire marocain. De nombreux projets portés par une vision commune de l'ensemble des acteurs de cette institution donnera dans le futur des résultats probants.  L'équipe A d'Hervé Renard et Mustapha Hadji nous a montré ces vertus dernièrement en décrochant une qualification pour le mondial, le Directeur Technique Nationale Mr Nacer Larguet et son Président Mr Faouzi Lekjaa également impulsent cette dynamique par le lancement de plusieurs projets de formation des ressources de l'écosystème du football du Royaume Cherifien: joueurs, cadres techniques, directeurs administratifs et Managers de Clubs etc. Les résultats du WAC ainsi que le travail effectué par le FUS doivent donner beaucoup d'espérance pour l'avenir.

  • Pourrait-on vous voir entraîner un jour une équipe au Maroc à l’image de Regragui ? ou même la sélection marocaine à long terme ?

Pourquoi pas si le projet est sérieux et viable avec des dirigeants qui partagent la même vision et valeurs du Sport que moi …. Dans l'optique de bâtir quelque chose pourquoi pas. Vous m'évoquez mon ami Oualid, il fait un travail extraordinaire dans un club où les dirigeants sont visionnaires et clairvoyants. Il peut bâtir sur le long terme.  Je le félicite au passage pour ce qu'il réalise au FUS.

  • Votre lien avec l’ASNL est fort et je pense que vous travaillez sur un projet stratégique avec le club lorrain. Pourriez-vous nous en dire davantage ?

Effectivement j'ai un lien particulier avec ce Club où j'ai été formé. D'ailleurs l'ASNL est le club en Europe qui a formé le plus d’internationaux marocains.  Il y a une vraie histoire d'amour entre le Maroc et ce club. En ce qui concerne le projet stratégique proposé et accepté par le club, je suis en train de mettre en place un pôle d'optimisation de la formation sur la spécificité du poste de défenseur.  En effet je souhaiterais apporter des supports technologiques à l'entraînement du joueur et notamment la vidéo via un logiciel américain Hudl et Toca trainers créés par un ex coéquipier international américain avec lequel j'ai joué en Angleterre. Je souhaite par ce biais amener le joueur à être acteur de sa formation via une interaction permanente avec l'éducateur ou l'entraîneur en le mettant à contribution sur les montages de séquences vidéo de match et développer des procédés d'entraînement ensemble et non plus unilatéralement. Cela permettra également au joueur de développer une expertise en termes d'analyse de match et par conséquent s'approprier les principes de jeu plus facilement…

  • Toujours en rapport avec l’ASNL. Votre coéquipier en 2004 Hadji continue de faire trembler les filets à bientôt 38ans et un jeune marocain commence à faire sa place en la personne d’Amine Bassi. Que pouvez-vous nous dire de ces deux joueurs et que pensez-vous de Bassi qui aurait demandé à intégrer directement les A en refusant la sélection U23 marocaine ?

Youssouf est juste exceptionnel de part ce qu’il réalise à son âge.  C'est un exemple pour de nombreux jeunes joueurs.  Nous sommes en contact et il y une relation fraternelle entre nous.

Amine Bassi que nous avons eu durant 2 années en formation en nationale 3 est aussi un garçon qui a fait beaucoup de progrès. Il réalise des choses incroyables pour son âge en pro. Il a encore cette folie de jeune joueur qui débute et qui réussit tout ce qu'il tente.  J'espère qu'il pourra rééditer ces performances assez régulièrement dans sa carrière. Car le haut niveau demande beaucoup d'exigence en termes d’hygiène de vie, de travail, d'humilité et d'intégrité. En ce qui concerne le refus de la sélection, j'ai été surpris comme tout le monde étant donné qu'il y a 1 an et demi lorsqu’il évoluait en national 3 il me confiait vouloir rejoindre la sélection de jeunes, je lui avais suggérer de continuer à travailler et rester régulier pour faire en sorte qu'il soit supervisé, chose faite puisqu’il a été convoqué car il avait été convainquant.  Ensuite les membres de la fédération m’apprennent qu'il ne souhaite pas rallier les u23 contre la France après un match contre l’Italie souhaitant être directement sélectionné en A. Comme nous ne nous entrainons pas aux mêmes heures, les membres de la fédération lui ont suggéré de m'appeler pour l’éclairer sur les projets et les ambitions. Je lui ai également envoyé plusieurs messages afin qu'il me recontacte pour en discuter. Mais en vain j'attends toujours cet appel…. Peut-être qu'il ne souhaite plus être sélectionné tout simplement ? Alors il faut juste respecter son choix et passer à autre chose. Nous devons redonner du prestige à la sélection et non courir derrière les mecs. La bande à Benatia Ziyech, Amrabat &Co ont montré la détermination nécessaire pour le haut niveau c’est avec ce genre de motivation que l'on gravira des échelons…

  • Franco-Marocain-Amazigh, très beau mélange culturel pour vos enfants. Arrivez-vous à leur transmettre l’amour de la patrie même en vivant à des milliers de Kilomètres ?

Comme le Maroc et le Sahara puis la France font partie intégrante de mon histoire je dirais que c'est une évidence de leur transmettre ces valeurs de tolérance de respect et de partage par cette multiculturalité.

  • En parlant d’enfants on remarque souvent que des « fils de » essayent de suivre le parcours de leur père (Zidane, Kluivert …). Peut-on voir un jour un petit Ouaddou ressortir dans le monde du Football ?

Pourquoi pas.  Mon Grand garçon est plus focalisé sur les études mais pourquoi pas le dernier qui a des airs de Sane de Manchester City ?.

  • Le Maroc organise actuellement le CHAN 2018 et aspire à organiser la Coupe du Monde 2026. Pensez-vous que le pays serait près à l’organiser au détriment de la candidature américaine ? Voyez-vous un manque que l’on devrait combler pour éviter une 5ème défaite ?

Je pense qu’Infantino est partisan d'une co-organisation et le point qui peut nous faire défaut est l'organisation seul de cet événement. Au-delà de ces considérations nous avons un potentiel incroyable pour organiser la Coupe du Monde 2026.

  • Un dernier mot pour les supporters marocains et les lecteurs Lionsdelatlas.ma en particulier ?

Je salue très chaleureusement vos lecteurs, cela fait depuis votre création que je vous suis, et je vous félicite pour le travail effectué avec le peu de moyens.  Vous arrivez souvent à avoir des infos qui se révèlent fondées sur le court ou long terme et c'est donc un plaisir de vous lire lorsque j'ai un peu de temps…

Tweet LDA

  • Hakim Ziyech :100 longues passes 2017/2018
  • Les prestations de Nabil El Zhar et Youssef En Nesyri contre Bilbao
  • La date du match WAC-Al Ahli de Tripoli connue

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1767 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP