Après un mois de CHAN, les joueurs de l'équipe nationale locale retrouvent leurs clubs respectifs. Les Casablancais ont rendez-vous avec le derby ce samedi, et pas moins de 8 joueurs qui se prenaient dans les bras dimanche dernier, vont en découdre dans le match de l'année.Le stade Mohammed V retrouve son derby samedi prochain.
 Après 20 jours de CHAN, le complexe retire ses pancartes qui appellent à l’union de l’Afrique pour ressortir ses barres de fer et ses barrières géantes. Ce week-end, c’est le 123e derby casablancais (match en retard de la 10e journée) et ça promet d’être explosif.
La belle histoire de cette année, c’est qu’après avoir vécu ensemble plus d’un mois (stage et compétition), les joueurs qui forment la "colonne vertébrale" de l’équipe nationale vont s’affronter pour l’honneur et la fierté de leurs supporters. 12 des 23 joueurs convoqués par Sellami pour le CHAN jouent (ou jouaient) pour les rivaux casablancais. 6 joueurs du WAC (Nahiri, Saidi, Bencharki, El Haddad, El Hachimi, El Karti) et 6 autres du Raja (Zniti, Benoun, El Yamiq, Hadraf, Jbira, Hafidi).
El Yamiq et Bencharki ne joueront pas samedi puisqu’ils rejoignet leurs nouveaux clubs (Al Hilal et Genoa) cette semaine. Mais les 10 autres vont se croiser et se "donner du dos" pendant 90 minutes, pour faire plaisir aux fans qui répondront sans doute à l’appel. Plus de 45.000 supporters sont attendus, car les enjeux ne sont pas les mêmes pour les «frères ennemis».
À 4 points du leader, le Raja espère revenir à un point. Une victoire ferait le plus grand bien au moral, compte tenu du contexte tendu chez les verts. Les Rouges eux n’ont plus le choix. Une contreperformance lors du dernier match en retard de leur phase aller catastrophique (4v 4n 6d) risque d’être fatale pour le reste de la saison.
Le destin force la main de Faouzi Benzarti, le nouveau technicien tunisien des champions d’Afrique. L’homme qui a entraîné le Raja en 2013-2014 (finaliste de coupe du monde, dauphin de la Botola), sera déjà sous pression face à ses anciens supporters et certains de ses anciens joueurs. Benzarti affrontera quelques «monstres» qu’il a créé, comme Abdelilah Hafidi, ou Mouhcine Iajour. Les Wydadis lui mettent la pression aussi. Il remplace un entraîneur champion d’Afrique, et la moindre des choses serait de redresser la barre en championnat pour quitter cette 12e place, humiliante pour le tenant du titre.
Tous ces éléments font du 123e derby un match spécial. Après le CHAN, les joueurs devront oublier qu’ils sont désormais plus proches qu’il y a un mois. Samedi à 15h il faudra offrir un beau spectacle aux fans même si souvent, ces dernier préfèrent les "tacles à la gorge" et les "semelles hautes", aux matchs de gentleman...par Nassim Elkerf  360

Tweet LDA

  • Déclaration de Badr Benoun avant la rencontre contre Ukraine
  • Mondial 2026 : La FECOFA Soutient Une Candidature Africaine
  • Ligue des Champions : Zinedine Zidane écrit encore l’histoire

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1315 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP
Merci de nous soutenir en patientant 5 secondes