Le président de la Fédération iranienne de football, Mehdi Taj, est parti pour Zurich jeudi pour demander à Gianni Infantino, le patron de la Fifa, d'intervenir dans le conflit politique qui entoure un match de la Ligue des champions d'Asie, assure SID, la filière allemande de l'AFP.
L'hostilité entre l'Arabie Saoudite et l'Iran a en effet affecté le match de C1 asiatique entre l'Esteghlal, club de Téhéran, et Al-Hilal le club ou évolue  Achraf Bencharki , formation basée à Riyad.
Les deux équipes sont censées se rencontrer lors de la phase de groupe, qui débute la semaine prochaine, mais les deux matches prévus ne peuvent se disputer ni en Iran ni en Arabie Saoudite, les relations diplomatiques entre les deux pays étant rompues depuis l'attaque de l'ambassade saoudienne à Téhéran en 2016.
Esteghlal, dirigé par l'Allemand Winfried Schäfer, a ainsi décidé de "recevoir" son adversaire au Qatar, le 20 février, tandis qu'Al-Hilal "recevra" de son côté au Koweït, le 16 avril.
Problème, la Confédération asiatique de football a rejeté le choix fait par les Iraniens, insistant que le match devait avoir lieu non pas au Qatar mais à Oman.

Tweet LDA

  • Ligue des Champions: qui seront les six derniers qualifiés
  • Nabil Touaizi a encore brillé avec un nouveau triplé
  • Nabil Dirar sur le départ de Fenerbahce

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1517 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP