Meilleur buteur de Premier League égyptienne la saison dernière, Walid Azaro reste sur quatre buts lors des cinq derniers matchs.
Portrait d’un buteur en constante progression.En inscrivant le but de la victoire (0-1) d’Al Ahly à Radès contre l’Espérance de Tunis en Ligue des Champions Africaine, l’attaquant marocain Walid Azaro porte son bilan comptable chez les Rouges du Caire à trente réalisations en cinquante matchs toutes compétitions confondues depuis son arrivée au club il y a près de quatorze mois.
La majeure partie de ces statistiques impressionnantes a été engrangée dans deux situations/profils d’action spécifiques. Mais le jeune finisseur de vingt-trois ans, dont le registre se restreignait au début aux buts de renard en première intention, progresse sur d’autres aspects et enrichit progressivement sa palette. Une dynamique qui peut lui permettre de viser plus haut.
Sans compter ses deux buts sur pénalty (en championnat, saison 2017-2018), Azaro a donc marqué à 28 reprises avec Al Ahly : 17 en championnat, 8 en C1 Africaine, 1 en supercoupe d’Égypte, 1 en coupe d’Égypte, 1 en C1 arabe. Quinze de ces vingt-huit buts ont été inscrits à moins de six mètres, et vingt-six de ces vingt-huit entre le point de pénalty et la ligne de but. Quinze d’entre eux font suite à un face-à-face gagné par l’attaquant, et parmi les treize restants, six font suite à une reprise de près devant un but vide.
Faut-il y voir la simple exploitation de largesses défensives excessives ? Non, car l’ex-buteur du Difâa El Jadida a d’abord mis en application des qualités de scoreur opportuniste près du but, avant d’introduire une nouvelle variante où il part de plus loin pour larguer les défenseurs et exerce sa lucidité tout en gardant une bonne qualité dans le dernier geste.
Les premiers mois : renard qui rôde aux six mètres, buts en première intention

Cette configuration représente la quasi-totalité de ses buts à moins de six mètres et/ou devant le but vide, et constitue une grande partie de son rendement été/automne 2017 : le triplé contre l’Étoile du Sahel en demi-finale C1 africaine 2017, le but face à l’Espérance de Tunis au tour précédent, la reprise de près quasiment sur la ligne face à Al Faisaly en C1 arabe, et d’autres.
Les deux buts suivants (face à El Masry et les Arab Contractors) résument les deux alternatives lui permettant d’avoir des occasions quand son équipe a la possession de balle sur les ailes ou dans la continuité d’un coup de pied arrêté, avec du monde dans la surface. Soit il se place dans l’axe aux six mètres, et oriente son corps en fonction de là où la balle va arriver, et reprend instantanément ; soit il part de légèrement plus loin et se projette vers les six mètres en prévision d’un centre fort à ras de terre. En arrivant lancé, il devance des défenseurs statiques et n’a plus qu’à la placer loin du gardien (but face aux Arab Contractors ci-dessous, ou son troisième but personnel lors du 6-2 face à l’Étoile du Sahel). Dans les deux cas, le fait qu’il soit à l’affût ou lancé le place dans une position idéale pour reprendre un ballon qui traîne, ce qui arrive fréquemment quand il marque dans le but vide ou seul à 30 centimètres des cages.Son doublé face à El Entag El Harby illustre un autre exemple de sa capacité à orienter son corps pour une reprise (le second but) mais sur le premier, on pouvait voir des prémices d’un autre type de situation de but où il pouvait exceller, l’appel en profondeur de beaucoup plus loin pour prendre l’espace et s’offrir un face-à-face avec le gardien.2018 : beaucoup plus d’appels de loin pour exploiter sa vitesse
Dans la seconde partie de saison 2017-2018, jusqu’au début de la nouvelle campagne de Ligue des Champions africaine 2018 et la nouvelle saison 2018-2019 en Égypte, Azaro va multiplier les appels de plus loin, soit sur des contres avec départ aux quarante mètres, soit sur attaque placée pour casser un alignement, soit sur des longs ballons faisant déplacer des défenseurs lents. C’est là que sa vitesse (plus vive que son gabarit ne le laisse supposer) lui a permis de se procurer des opportunités pour finir des actions souvent en deux touches, avec un premier contrôle sensé lui faciliter la tâche pour scorer sur la seconde touche.
Florilège ci-dessous : l’enchaînement parfait appel-contrôle du gauche-frappe du droit face aux Township Rollers, le subtil appel dans le dos à l’entrée de la surface puis face-à-face gagné contre El Raja, et son but le plus récent face à El Masry.Cette évolution lui permet désormais de ne pas uniquement rôder dans les six mètres en pivot, et contribue à aspirer des défenseurs plus loin de leur zone et ainsi à créer des espaces pour ses coéquipiers. Avec le rythme qu’il a adopté, la cinquantaine de buts avec le géant du Caire sera vite atteinte, et la nécessité de mettre de nouveau ses qualités à l’épreuve sous le maillot des Lions de l’Atlas se fera plus pressante.

Tweet LDA

  • Programme des matchs de mercredi 26 septembre
  • Fayçal Fajr : "Mon but n'a servi à rien" face à Saint-Etienne
  • Al Nassr : Nordin Amrabat déja sur le départ ?

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1616 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP