La saison est à peine entamée que la programmation des matchs de Botola Maroc Telecom et de Coupe du Trône risque de plomber les ambitions de sacre du Raja de Casablanca.
Acculé à disputer trois matchs décisifs en moins d’une semaine, le club casablancais joue respectivement la Coupe arabe, la Coupe de la CAF et la Coupe du Trône.
Chassez le naturel, il revient au galop. Une expression qui résumerait fidèlement la douloureuse programmation des compétitions de football au Maroc. Des matchs en retard à la pelle, un calendrier étriqué pour certains clubs et une date FIFA pour chambouler le tout. La saison footballistique n’a même pas abordé son premier virage, que les problèmes de calendrier commencent à s'accumuler.
À tout seigneur, tout honneur. Le Raja Casablanca, pourtant félicité par la Fédération pour sa qualification en demi-finale de la Coupe de la Confédération, a obtenu un cadeau bien empoisonné. En effet, les Verts affrontent les Libanais de Salam Zgharta en 16e de finale retour de la Coupe arabe samedi à Casablanca, avant de rallier Aba où ils affrontent, mercredi d’après, les Nigérians d’Enyimba.
Trois jours plus tard, les hommes de Juan Carlos Garrido devront se présenter au stade municipal d'Oued Zem, où les attend de pied ferme le Rapide Club local, pour le compte des quarts de finale de la Coupe du Trône. Sans oublier que le Raja n’a disputé qu’un seul match de championnat et qu’il risque de se retrouver avec 3 matchs en retard à solder durant le mois d’octobre.
Le Wydad et la RSB sauvés par l’élimination ?
Cette programmation a fait sortir de leurs gonds les supporters rajaouis qui crient au complot. D’autres, en revanche, estiment que les Aigles disposent d’un effectif assez étoffé pour jouer sur les quatre fronts. Le Wydad de Casablanca et la Renaissance de Berkane auraient pu vivre le même calvaire, s’ils s’étaient qualifiés pour le tour suivant en Afrique. Le WAC se déplace vendredi à Radès où il affronte Al Ahly Tripoli. Mais au lieu de disputer la Ligue des champions, les Rouges affrontent l’Ittihad de Tanger en huitième de finale de la Coupe du Trône, mercredi au Complexe Mohammed V. En cas de qualification, les Rouges accueillent l’OCS quatre jours plus tard, sur cette même pelouse. Là encore, trois matchs de Botola sont d’ores et déjà à récupérer pour les Wydadis. Une situation difficile, mais que les coéquipiers de Brahim Nekkache semblent avoir assimilé depuis 3 ou 4 saisons.
De son côté, la Renaissance de Berkane bénéficiera d’un sursis, puisqu’elle dispute aujourd’hui (mercredi) son huitième de finale de Coupe du Trône sur le terrain de l’OCK, mais sera exemptée de disputer la quatrième journée face au CRA. À moins d’un nouveau changement de dernière minute.
La transhumance menace de nouveau l’AS FAR et le MCO
Bien que la LNFP a programmé le match Mouloudia Oujda-Olympic Safi lundi au Complexe Moulay Abdellah, l’enceinte mythique de Rabat risque de fermer ses portes dans la semaine qui suit. À en croire certaines sources, le Complexe subirait une énième opération de lifting du 8 octobre au 10 novembre. Du coup, l’AS FAR et le Mouloudia Oujda sont désormais en quête d’un nouveau stade. Les Orientaux avaient galéré avant de trouver un accord avec la direction du stade de Rabat. Ils sont désormais dans l’obligation de reprendre les négociations.

Même catégorie

Tweet LDA

  • Botola : Le programme de la 12 e journée
  • CAN 2021 : la Côte d’Ivoire saisit le TAS
  • CAN 2019 : l'Afrique du sud officiellement candidate

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1449 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP