L’École de football du Fath Union sport est connue par sa qualité et sa capacité à former les jeunes pousses du club de Rabat, autant sur le plan éducatif que sportif.
Près de 2.000 jeunes joueurs en herbe y suivent leur formation. Les plus talentueux intègrent par la suite l’Académie du club et deviennent des footballeurs professionnels. En plus de cette vocation à dénicher et à former les joueurs, l’École de FUS permet également au club de s’ouvrir sur son environnement en étant un acteur principal dans l’animation de la capitale, mais assure aussi le brassage social.
Pour mieux se rendre du triple rôle que joue l’École de football, le club a ouvert ses portes à la presse dimanche 14 octobre pour visiter les différents sites d’entraînements (Hay Al Fath, Hilton, Hay Al Amal et l’Académie du club). «Ce sont 2.000 jeunes pousses qui viennent s’entraîner sur les quatre sites du club, dont 800 rien que sur le site de Hay Al Fath», annonce de prime à bord Phillipe Anziani, directeur de formation au FUS. Ces jeunes sont supervisés par plus de 30 encadreurs. Certes, tous ces jeunes gamins ne feront pas carrière dans le football, mais ils auront au moins découvert le plaisir de jouer au football et surtout d'apprendre les règles de jeu, notamment le respect des partenaires et de l’adversaire.

«Notre philosophie au niveau de l’école de football est basée sur l’apprentissage du football aux gamins. Un apprentissage qui passe par le plaisir d’apprendre et le plaisir du jeu», assure Anziani. Pour étayer son propos, il précise que la formation est basée sur trois thèmes, à savoir la motricité, où il est question de coordination, le travail technique, où l’enfant apprend la relation avec le ballon au niveau des gestes techniques, et l’éducation, avec l’enseignement des règles au niveau de jeu, mais également l'apprentissage du jeu avec ses partenaires et bien sûr contre ses adversaires».
Écrémage vers 12-13 ans
Ce n’est que vers 12 ou 13 ans que les encadreurs du FUS procèdent à la sélection des meilleurs talents qui intégreront l’Académie du club. C’est le cas de Badr Boulahroud qui est passé par l’École de football du FUS, ensuite par l’Académie du club, pour finir dans l’équipe professionnelle du Fath. Actuellement, le joueur évolue en tant que professionnel à Malaga en Espagne. L’exemple de Boulahroud fait rêver les jeunes pousses du club, à l’image de Nizar Nizar Bouamrane, qui a tout juste 9 ans et rêve déjà d’un avenir à la Boulahroud : «Je m’entraîne à l’école du FUS de Hay El Fath. Les entraînements se passent à merveille. J’espère devenir un grand joueur», nous a-t-il indiqué.
En plus de dénicher les pépites, l’École du FUS joue deux autres rôles. En effet, d’après Hamza Hajoui, président du club, l’École, en plus d’assurer la détection de jeunes talents, permet au club de s’ouvrir sur son environnement. «Il est important de voir que le FUS est un acteur important de l’animation au niveau de Rabat. Cette ouverture nous permet d’attirer du public pour notre stade et de faire parler de notre club et faire circuler nos produits», a-t-il souligné. Ce n’est pas tout, l’école assure également le brassage entre les différentes couches sociales de la ville, parce que le football rassemble tout le monde.

Tweet LDA

  • Mehdi Benatia se confie :CAN 2019, Ronaldo, Drogba
  • La sélection nationale des locaux s’impose face aux U23 togolais
  • Javier Aguirre : le Maroc favori de la CAN

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1963 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP