On se focalise trop sur certains noms et on oublie les vrais joueurs, humbles et non moins talentueux, qui bénéficient de la confiance et de l'admiration de leurs employeurs loin du tapage médiatique et des polémiques. L'un d'eux s'appelle Yunis Abdelhamid et il est l'un des plus solides défenseurs centraux de la Ligue 1. Pourtant, ce joueur d’expérience est ignoré par le staff technique national qui lui préfère des joueurs tout aussi expérimentés mais beaucoup moins réguliers en club que le sociétaire du Stade de Reims.

Agé de 31 ans, Yunis Abdelhamid mérite bien plus de reconnaissances et d'exposition médiatique que certaines stars qui s'illustrent davantage sur les réseaux sociaux que sur les pelouses. Yunis c'est 12 titularisations sur 12 matchs complets de Ligue 1. Il est le patron de la défense du Stade de Reims actuellement à la 3ème place du classement des défenses de Ligue 1 avec seulement 10 buts encaissés depuis le début de la saison.
Yunis Abdelhamid a même figuré dans le onze-type de L’Équipe pour la 12e journée de Ligue 1 mais le défenseur central de Reims a de nouveau été ignoré au profit de Da Costa qui ne rassure que Renard, de Saiss qui ne preste guère en Premier League et de Benatia qui gratte quelques minutes en Seria A et en Ligue des Champions.
Si la notion du mérite était d'application au royaume chérifien, Yunis Abdelhamid serait un Lion important de la tanière. Peut-être qu'il devait s'entourer d'une armée d'agents de communication pour fabriquer des groupies sur les réseaux sociaux, les réunir dans des groupes fermés souvent dirigés par ces chargés de communication au solde du joueur, comme le font certains capricieux de la sélection nationale. Peut-être que Yunis devait teindre ses cheveux en blond ou exposer sa vie privée pour créer le buzz autour de lui et offrir ainsi à ses groupies l'opportunité de le promouvoir et de défendre farouchement son image dans les médias; Et s'il le faut, aller jusqu'à dénigrer, intimider, harceler et menacer les journalistes pour lui comme le fait un réseau occulte avec notre rédaction. Ce n'est que de cette façon que Yunis pourrait s'ouvrir les portes de la sélection quand il veut. Il pourra aussi choisir ses matchs même s'il ne joue pas dans un grand club.
"Comment est il possible de ne pas mettre Yunis Abdelhamid du Stade de Reims dans la liste des défenseurs ? " s'est étonné l'ancien international malien et consultant sportif, Brahim Thiam sur son compte Twitter. "L'âge est donc plus important que la performance ? Y-a-il d'autres joueurs de plus de 31 ans dans la sélection dont certains ne sont même plus titulaires ou sans club ou ayant fait moins de match que lui ?" s'interroge à juste titre l'ancien défenseur malien qui ne comprend pas non plus qu'on puisse laisser de coté un tel défenseur pour en sélectionner d'autres beaucoup moins compétitifs.
Et oui Mr Brahim Thiam, vous qui connaissez le Maroc à travers son thé à la menthe, son tajine d'agneau et son football, ajoutez ce proverbe populaire qui dit : "Quand tu viens (ou tu parle) du Maroc, ne t'étonne surtout pas"; La notion du mérite n'a plus de sens chez un Renard amoureux de ses joueurs marocains. Difficile de parler "raison" quand la "passion" s'en mêle.

Tweet LDA

  • Seedorf: le penalty a changé la physionomie du match
  • Le Maroc est virtuellement qualifié à la CAN 2019, les Comores ont ouvert le score et mènent 1-0 après 45 min
  • 💡 LE SAVIEZ-VOUS ? Si le Malawi ne gagne pas aujourd’hui face aux Comores, alors les Lions de l’Atlas décrocheront…

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1515 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP