Wahid

Wahid

 

Selon plusieurs médias anglais l'international marocain Adrien Regattin serait en passe de rejoindre Everton. Il aurait en effet été supervisé plusieurs fois au cours des derniers mois.

A en croire plusieurs médias, les prestations d’Aatif Chahechouche ne passe pas inaperçu dans l’hexagone.

 

Après vous avoir annoncé le possible intérêt de Marseille pour Belhanda voici maintenant Chahechouche. Le profil de l’attaquant marocain intéresserait l’Olympique de Marseille qui est désireux d’apporter de la fraicheur offensivement.

Vers un duo Belhanda – Chahechouche ?

Malgré ces dernières déclarations en insistant sur le fait qu’il était très heureux à Sivasspor, il serait très difficile pour Aatif de résister à l’assaut marseillais si la rumeur venait à s’officialiser. Avec la rumeur d’hier cela pourrait faire « saliver » les supporters marseillais marocains, un duo qui pourrait faire très mal et qui serait de bon augure avec la CAN 2015.

 

Reste à attendre la fin de saison ceci dit ce genre d’information est à prendre au sérieux étant donné les difficultés qu’éprouvent l’Olympique de Marseille dans le secteur offensif.

En difficulté au Dynamo Kiev, Younes Belhanda aurait tapé dans l’œil des dirigeants marseillais.

Souhaitant renouveler son effectif l’Olympique de Marseille pencherait sur le marocain afin d’apporter une certaine plus-value dans un secteur offensif marseillais en proie à de grosse difficulté comme en témoigne les derniers résultats affichés ces derniers temps.

Belhanda pourrait (très certainement) considérer toute offre afin d’être opérationnel pour la CAN 2015 qui se déroulera « à la maison »  et nul doute qu’il cherchera à y faire bonne figure. Cependant pour y faire bonne impression, cela passe forcément par de bonnes prestations en club et quand on voit la situation actuelle de celui ci , la meilleure solution serait donc de partir et cela dès cet été....

Mustapha Hadji s'est entretenu avec le journal lematin.ma en tirant la sonnette d'alarme....

 

Le Matin : Que vous inspire la situation actuelle de l’équipe nationale toujours sans entraîneur à seulement dix mois de la Coupe d’Afrique des nations 2015 prévue au Maroc ?


Mustapha Hadji : Cela fait plus d’un an qu’on n’a pas d’équipe nationale. Celle-ci ne s’est pas réunie depuis de longue date. Elle n’a pas disputé le moindre match amical. Ce n’est pas de cette façon qu’on prépare la Coupe d’Afrique des nations. La préparation d’un événement de cette envergure nécessite un travail de grande haleine. Je suis frustré de voir la situation actuelle du Onze national. On a l’impression que les gens qui gèrent le football au Maroc se foutent des Marocains. Je ne sais pas pourquoi on se met tout seul en danger alors que le Maroc a toutes les qualités et les moyens qu’il faut pour remporter la Coupe d’Afrique à domicile et offrir une immense joie aux Marocains. Je n’ai pas de mots pour décrire ma déception. Le football est le sport numéro 1 au Maroc. C’est le moteur même de la société. Actuellement, ce moteur est en panne. Et rien n’est fait pour le remettre en marche. Les gens attendent les victoires de la sélection nationale pour oublier leur souci du quotidien. Mais ceux qui président aux destinées du ballon rond s’amusent à tirer les ficelles et à défendre leurs propres intérêts. Preuve en est le spectacle honteux offert au monde entier lors de la dernière assemblée générale de la FRMF. Pour être dirigeant, il faut avoir de la passion et du cœur. Il faut penser au pays et non pas à ses propres intérêts.

 

Que pensez-vous de la solution de l’entraîneur intérimaire ?

C’est une solution à l’image du football national en général qui manque de visibilité et qui est géré au jour le jour. Le football national est victime de l’à-peu-près. Résultat de tout cela, on ramasse des miettes, alors qu’avec les qualités et les moyens qu’on a, on doit figurer dans le top 3 de l’Afrique. Je n’aime pas critiquer les gens, mais lorsqu’on voit ce qui se passe actuellement, on ne peut pas être optimiste. L’optimisme vient du travail. Pour revenir à votre question, l’équipe nationale a besoin de matchs amicaux. C’est bien d’avoir programmé cette rencontre contre le Gabon parce que les joueurs ont besoin de se retrouver ensemble et de jouer des matchs. On ne peut pas attendre encore trois mois et la nomination d’un futur entraîneur pour programmer un match amical. Si on devrait attendre encore trois mois, il vaut mieux ne pas se présenter à la Coupe d’Afrique. Je pense qu’il faudra laisser le football aux gens de terrain. 
Quand je regarde les grandes nations de football, il y a toujours d'anciens joueurs dans leur encadrement technique. Ces derniers orientent et encadrent les joueurs. Le futur président doit être entouré des gens de terrain.

 

L’ancien bureau fédéral comprenait l’ancien international Noureddine Naybet, pourtant le résultat est le même ?
Je ne peux pas vous répondre pour la simple raison que je ne sais pas exactement son rôle dans le bureau fédéral. Je ne sais pas s’il a participé à la prise de décision ou pas. Je ne sais pas si on lui avait donné le pouvoir ou pas. Mais je dis et redis qu’il faut des hommes de terrain au sein de la sélection nationale et auprès du futur président.

 

Quel est le profil d’entraîneur dont a besoin actuellement l’équipe nationale ?
Je pense qu’il faudra engager un entraîneur leader et compétitif. Quelqu’un capable de taper du poing sur la table. Quelqu’un que les joueurs respectent. Si ces derniers aiment l’entraîneur, ils se surpassent. Ils se dépensent à fond. C’est le cas des entraîneurs comme Jose Mourinho ou Pep Guardiola. Il nous faut quelqu’un qui peut regarder droit dans les yeux les joueurs en leur disant : «Voilà ce que j’attends de vous». Pour cela, il nous faut quelqu’un qui a une forte personnalité.

 

Ces derniers jours, le nom d'Hervé Renard est véhiculé avec insistance, est-ce qu’il remplit les critères que vous avez annoncés ci-dessus ?
Je ne sais pas. C’est vrai qu’il a gagné la Coupe d’Afrique avec la Zambie, mais il est en difficulté actuellement avec Sochaux en Ligue 1. Le fait d’avoir réussi avec la Zambie ne garantirait pas qu’il aille aussi réussir avec le Maroc.

 

On parle du retour à la sélection de la vieille garde comme Adel Taarabt, Marouane Chamakh et d’autres, que pensez-vous de ce retour ?
Ce sont des joueurs de qualité qui peuvent apporter un plus à la sélection, mais il faut connaître leur motivation et leur ambition avec l’équipe nationale. S’ils sont motivés et ambitieux, il faut les convoquer ; sinon, ce n’est pas la peine. Quoique talentueux, le joueur, s’il n’est pas motivé et ambitieux, ne vaut rien. Il faut leur faire comprendre que porter le maillot de l’équipe nationale est un honneur et une fierté et leur dire qu’on ne va pas en équipe nationale comme si on va dans le souk de Jamaa El Fna. Tout ça passe par la communication.

 

Accepteriez-vous de jouer un rôle au sein du staff technique national si on faisait appel à vous ?
Je suis un amoureux de l’équipe nationale. Je la porte dans mes tripes. C’est un honneur pour moi de la servir de nouveau si on fait appel à moi. 
C’est une responsabilité beaucoup plus importante que quand j’ai été joueur. Être dans le staff technique, c’est faire en sorte que tout soit bien pour que les joueurs soient dans de meilleures conditions afin de pouvoir se donner à fond sur le terrain : les conseiller et les encadrer. Si on fait appel à moi, je viendrais à vélo.

 

Est-ce que vous pouvez jouer ce rôle si on vous sollicite ?
Oui je le peux. Je suis un fils d’immigré. Les joueurs marocains issus de l’immigration ont une autre mentalité. 
Il faut savoir les motiver et les attirer avec des arguments et leur faire comprendre que porter le maillot des Lions de l’Atlas est avant tout un honneur et une fierté.

Une interview de Benabicha faite par nos confrères de francefootball.fr qui commence à faire du bruit, sans langue il n'hésite pas à égratigner un petit peu Benatia, Belhanda etc...

 

Sans Fédération, sans sélectionneur depuis le départ de Rachid Taoussi, comment vous êtes-vous retrouvé à la tête des Lions de l'Atlas ?
Le président délégué n'a pas le droit de nommer un sélectionneur, je suis sous contrat jusqu'en juin 2014, il m'a donc confié cette tâche pour un match. C'est évidemment une fierté. Avant cela, j'étais avec les U20, notamment aux derniers jeux méditerranéens que nous avons remportés, et plus récemment j'ai conduit la sélection en quart de finale lors du dernier CHAN.

Le Maroc organise la prochaine CAN 2015. Dans cette situation d'instabilité à quelques mois de la compétition, que peuvent espérer les Lions de l'Atlas ?
Je pense que cela sera très difficile. Déjà, nous n'avons pas encore de sélectionneur, et 2015 c'est demain... Croyez-moi, on aurait bien aimé être en ordre de marche pour cette date FIFA du 5 mars. Avec tous ces problèmes, si on passe au deuxième tour, cela sera déjà bien. En plus devant notre public, la pression va être énorme. Il est exigeant et souhaite qu'on remporte cette CAN. C'est navrant de nous voir englués dans les problèmes alors que tous nos adversaires se renforcent et se préparent.

Mehdi Benatia, usé par cette situation, a menacé de ne plus venir. Qu'en pensez-vous ?
C'est un très bon joueur, qui évolue à la Roma. Maintenant, c'est à lui de voir, ce n'est pas au Maroc. S'il a envie de jouer pour son pays, il est le bienvenu. J'avais des joueurs professionnels en U20, et ce n'était pas moi qui les choisissais, ils venaient pour le Maroc. Après, s’il ne veut pas, c'est son problème. A lui de choisir.

Le Maroc, c'est aussi cet éternel débat entre joueurs évoluant au pays, ceux qu'on appelle les locaux, et les joueurs professionnels. Existe-t-il vraiment des clans ?
Au départ, il y a des joueurs professionnels qui n'ont jamais vécu au Maroc. Les locaux pensent que les sélectionneurs préfèrent toujours ceux qui viennent de l'étranger. Ce sont pourtant tous des Marocains. Ceux qui viennent d'Europe aiment encore plus leur pays que nous. C'est mon expérience. Pour moi, il n'y a pas de problème puisqu'ils viennent défendre le drapeau marocain.

On a récemment parlé de l'arrivée possible d'Hervé Renard à la tête du Maroc. Qu'en pensez-vous ?
J'ai vu cela. C'est un grand monsieur, le fait qu'il ait remporté la CAN 2012 avec une petite équipe comme la Zambie confirme que c'est vraiment un grand entraîneur. C'est une compétition très difficile à gagner. Je sais qu'il a actuellement des problèmes avec Sochaux, je le vois plus comme un sélectionneur que comme entraîneur de club.

Comment avez-vous constitué votre pré-liste de 29 joueurs, dans laquelle vous avez rappelé Marouane Chamakh et Adel Taarabt, absents sous l'ère Taoussi ?
Mon choix s'est fait sur les 5 dernières journées de Championnat, et donc sur la forme du moment. C'est pour cela qu'on retrouve Chamakh et Taarabt. Après j'ai aussi contacté d'autres joueurs mais je ne sais pas s'ils jouent ou pas dans leur club. C'est un problème qu'on a au Maroc. Mis à part Benatia, El Kaoutari, El Adoua, et de temps en temps Obbadi, certains ne jouent pas. Et pour être franc, au départ, j'ai proposé que ça soit les U20 qui jouent cette rencontre. Au début les dirigeants étaient partants mais ils m'ont dit par la suite qu'on avait un contrat avec le Gabon pour présenter une équipe A.

Comment expliquez-vous l'absence de Younes Belhanda ?
Le Championnat ukrainien est arrêté. On l'a preservé. Après, quand j'étais dans la position de spectateur, j'étais fan de lui à Montpellier, surtout quand ils sont devenus champions de France. Ce n'est plus le même joueur. Son niveau a beaucoup baissé. Je viens de demander à mes administratifs de contacter Aatif Chahechouhe. C'est le meilleur buteur du Championnat turc avec Sivasspor (13 buts). J'ai décidé de le prendre. J'ai aussi un problème par rapport à cette pré-liste, je vais devoir libérer les joueurs du Raja Casablanca car ils seront concernés lors de la première semaine de mars par la C1 africaine. Pour nous c’est une compétition importante. Je vais voir si je peux les remplacer par des joueurs évoluant en Europe.

Révélation de cette seconde partie de Championnat avec Guingamp, vous avez coché le nom de Rachid Alioui. Pourquoi ce choix ?
Je ne l'ai pas suivi, mais j'ai des gens qui l'ont regardé. Il n'a jamais joué avec le Maroc mais le directeur sportif des Lions de l'Atlas, Pim Verbeek, me l'a proposé. A ce poste, on a déjà El Arabi et Chamakh, il vient pour apprendre.

Plus surprenant, vous avez convoqué Adam Ennafi, évoluant avec la CFA de Lille...
Pour moi ce n'est pas une surprise, pour vous, oui. C'est un joueur dont je m'occupe depuis quatre ans. C'est un excellent joueur. Je sais qu'il ne joue pas à Lille. Il sort de l'académie Mohamed 6, il a du caractère. C'est un milieu offensif à qui on ne peut rien demander quand il n'a pas le ballon. Pour moi, c'est le futur meilleur joueur marocain. Avant cela Rachid Taoussi l'avait mis dans une pré-liste. Du fait que les joueurs du Raja ne seront pas avec nous, il sera doublure de Nordine Amrabat.

Selon nos informations, Amine Addani Lecomte, le gardien de Lekhwiya, aurait opté pour le Maroc. Etes-vous intéressé par son profil ?
J'ai pris deux gardiens : Yassin Bounou (Atletico Madrid) et Mohamed El Youssfi (MA Tétouan). Khalid Askri devait être avec nous, mais comme il joue pour le Raja, il est libéré. Maintenant concernant Addani Lecomte, j'en avais entendu parler par Dominique Cuperly, s'il veut jouer avec le Maroc, c'est avec plaisir, mais il faut qu'il attende l'arrivée du prochain sélectionneur.»

 

Pendant que certain(e)s se remettent de leur soirée du nouvel an, en Angleterre on ne chôme pas, la Premier League comme vous le savez ne s’arrête pas.

Qui dit nouvel an ? dit forcément bonne résolution et Oussama Assaidi a très bien compris cela,  pour le compte de la 20ème journée de championnat, Stoke City affrontait Everton.

 

Assaidi est en forme ces dernières semaines son entraineur Mark Hughes l’a bien compris et veut en profiter en décidant donc de le titulariser.  Oussama Assaidi en profite pour (encore) marquer à la 49’ minutes suites à un mauvais renvoi de la défense d’Everton d’une frappe qui va tromper Tim Howard trop court, une victoire qui s’emblait acquise avant l’égalisation de Leighton Baines sur penalty à la 90+2’

Comme dirait Massa Makan Diabaté : «  Plus la patience est grande et plus belle est la vengeance. »

Oussama savoure très certainement cette revanche après nombreuses critiques envers lui prétextant qu’il n’avait pas le niveau pour la Premier League.... et tout ceci pour le plus grand bonheur des marocain(e)s ...

 


Goal Oussama Assaidi vs Everton par f100000610838107

Selon le journal « Daily Star » Manchester United était sur le coup cet été pour enrôler Benatia mais l’As Rome a été plus rapide sur le dossier. A en croire le quotidien, Mehdi Benatia continue d’impressioner David Moyes par ces prestations qui ont permis à l’As Rome d’être au top cette saison.  

Toujours selon le Daily Star, David Moyes  estime que Benatia est l’homme qui peut « consolider » sa défense vieillissante.

Il est donc considéré comme la meilleure option à long terme.

Difficile de penser que l’As Rome lachera son défenseur en milieu d’année mais il est fort possible que Manchester United revienne à la charge dès cet été et United ne sera très certainement pas seul sur le coup....

 

Affaire à suivre 

A l’occasion de la 15ème journée de championnat Stoke City accueillait Chelsea, l’occasion pour Chelsea de rester de garder ces 3 longueurs d’avances avec Liverpool 3ème.

Le match débute de la meilleure des façons pour Chelsea avec Schurrle qui marque à la 10ème minutes avant que Crouch n’égalise avant la mi-temps 42’.

Au retour des vestiaires Stephen Ireland marque et donne l’avantage à son équipe (50’) mais Chelsea réagit immédiatement par l’intermédiaire de Schurrle qui s’offre par la même occasion un doublé.

Il a fallu attendre la 84 ‘ et l’entrée d’Assaidi pour changer le match, car Stoke étant dominé n’y arrive plus.

90’ minutes, Assaidi reçoit le ballon coté gauche, et nous régale avec sa « spécial » d’un beau crochet exterieur et d’une frappe sublime qui va finir dans la lucarne de Petr Cech.

Sa joie est immense, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas marqué, il laisse donc explosé sa joie en retirant son maillot (averti par la suite).

Ce but va surement lui donner de la confiance et surtout commencer à (on l’espère) faire son trou dans cette équipe de Stoke City ou sur le coté gauche, la place est à saisir.

le but : 

 

Pour clôturer cette 14 ème journée de Ligue 1, Monaco se déplaçait à Nantes, un match difficile d’autant plus qu’il fallait absolument une victoire pour Monaco afin de rester au contact de Lille 30pts et du PSG 34 pts.

Après plusieurs tentatives de la part de Rivière (13e, 31e, 48e), James Rodriguez (29e, 52e, 75e) et Falcao (18e, 53e, 60e) il aura fallu attendre la 71’ pour voir l’unique but de la soirée d’une frappe lointaine signé .... Mounir Obbadi.

Mounir Obbadi est depuis l'année dernière une pièce maitresse dans le 11 de Claudio Ranieri, alors que bons nombres de marocains lui prédisaient un avenir sombre avec l’arrivé de Toulalan, Moutinho etc, mais Mounir a prouvé à tout le monde qu’il fallait compter sur lui et que ses performances parles pour lui même et ce n’est pas Claudio Ranieri qui vous dira le contraire....

Obbadi a été élu homme du match par bons nombres de site : 

Obbadi (7) : Un vrai milieu relayeur, à la manière d’un Sylvain Legwinski de la grande époque. Je cours, partout et longtemps, et je frappe fort. C’était son soir, cela dit. Car il peut retenter sa frappe 100 fois, il ne la remet jamais au fond.  (Sofoot)

Obbadi (7) : à l’inverse de Moutinho, il a été au four et au moulin durant toute la rencontre. Bien qu’avec des pertes de balle évitables, il s’est montré plutôt inspiré dans son jeu de passes. Mais il a surtout eu le mérite d’ouvrir le score pour l’ASM alors que ses attaquants ne trouvaient pas la faille, grâce à une frappe lointaine détournée par un Nantais (71e). C’est la deuxième fois qu’il fait le coup, après le match face à l’OL. Plus que jamais, Obbadi est un élément déterminant pour Monaco. (Footmercato)

 

 

 

Dans une interview accordée à FootMercato, le célèbre humoriste Malik Bentalha  humoriste parle de son ami.... Belhanda : « Oui, ça aurait été bien, parce que c’est un joueur avec un grand potentiel. C’est un très grand joueur, jeune, qui aurait pu entrer dans la politique du club. Makelele était entré en contact avec lui pour le recruter, mais Leonardo avait bloqué les choses. J’espère que ça se fera dans le futur, et qu’il reviendra dans un très grand club. Je ne suis pas là pour juger, mais j’espère qu’il ne restera pas au Dynamo Kiev. Reviens, ramène ta gueule à l’Inter, à Arsenal, ce genre de clubs ».

Page 1 sur 10

Tweet LDA

  • Pour suivre Hakim Ziyech contre Excelsior
  • Le meilleur d'Hamza Mendyl contre Nice en Coupe de la Ligue
  • Romain Saïss des Wolves: Busquets est une inspiration

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 988 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP