Lion de l'Atlas mountakhab - منتخب المغرب لكرة القدم

Le Lion de l'Atlas (Panthera leo leo), également appelé Lion de barbarie ou Lion de Nubie, est une sous-espèce de lion, aujourd'hui éteinte à l'état sauvage. Il régnait autrefois sur toute l'Afrique du Nord.

Il est caractérisé par une crinière beaucoup plus volumineuse que celle de ses cousins africains, très sombre voire noire et allant jusqu'au milieu du ventre.
Contrairement aux autres sous-espèces de lions, le lion de l'Atlas ne vit pas en groupe de plus de deux ou trois membres adultes. Le mâle participait donc également à la chasse.[réf. nécessaire] Vivant principalement dans les montagnes du massif de l'Atlas. Contrairement à ce qui est véhiculé sur plusieurs sites, le lion de Barbarie n'est pas plus gros que les autres sous-espèces de lions, la palme de la taille revenant aux lions qui vivent en Afrique australe.
Le nom scientifique Panthera leo leo désigne à présent le Lion d'Afrique.
Les Romains utilisaient des lions de Barbarie dans leurs amphithéâtres pour les combats de gladiateurs. Au Moyen Âge, les lions conservés dans la ménagerie de la Tour de Londres étaient des lions de Barbarie, preuve apportée par des tests ADN sur les deux crânes bien conservés dans la tour en 19374. Les crânes ont été datés par le radiocarbone de 1280 à 1385 AD et AD 1420-1480.

L'équipe nationale du Maroc (en arabe Mountakhab : منتخب المغرب لكرة القدم) surnommée les " Lions de l'Atlas " faisant référence aux lions qui vivaient dans l'Atlas jusqu'au xxe siècle,
Elle dispute sa première rencontre officielle en tant que pays indépendant le 19 octobre 1957 face à l'Irak, match qui s'est terminé par un nul sur le score de trois buts partout. L'équipe du Maroc a participé au total à 15 phases finales de la Coupe d'Afrique des nations de football, mais n'en a remporté qu'une seule en 1976, arrivée en finale en 2004 et est classée troisième en 1980. Elle est considérée comme l'une des meilleures équipes africaines après avoir été classée 10e au classement FIFA en avril 1998 ce qui est un exploit pour une équipe africaine. Elle est aussi la seule équipe africaine à s'être classé première du classement africain pendant trois ans d'affilée entre 1997 et 1999. Au niveau mondial, l'équipe a participé à 4 phases finales de la Coupe du monde de football, son meilleur résultat étant en 1986 lorsqu'elle atteint les Huitièmes de finale et perd 0-1 contre l'Allemagne.

La sélection régionale du Maroc a été créée en 1928 et disputa donc son premier match lors de cette année, le 22 décembre 1928 face l'équipe B de France. La sélection marocaine s'est inclinée pour son premier match par une défaite sur le score de deux buts à un au Maroc. Cette sélection se composait des meilleurs joueurs de la LMFA ou Ligue du Maroc qu'il soient colons ou indigènes. Elle était en effet la formation qui représentait la Ligue du Maroc lors de certaines rencontres amicales : face aux formations des autres ligues nord-africaines que sont celles d'Alger, d'Oran, de Constantine et de Tunisie qui représentaient elles aussi leurs ligues respectives puisque chaque année se déroulait un tournoi des ligues nord-africaines que le Maroc a remporté à plusieurs reprises notamment lors de la saison 1948-1949. Mis à part les rencontres du tournoi des ligues nord-africaines, la sélection de la LMFA affronta également quelques clubs de football tel que le club croate du NK Lokomotiva Zagreb le 1er janvier 1950 que relate l'Union des anciens joueurs nord-africains de football (UDAFAN). L'équipe du Maroc affronta également les équipes de France A et B avec par exemple le match nul arraché en 1941 face à l'équipe de France A à Casablanca sur le score d'un but partout ce qui est un exploit pour l'époque.
Larbi Benbarek, surnommé la perle noire est considéré comme l'un des meilleurs footballeurs de l'histoire. Pelé dira ainsi : « Si je suis le roi du Football, alors Ben Barek en est le Dieu. »
Le 9 septembre 1954, un tremblement de terre secoue la région d'Orléansville en Algérie qui provoque la destruction de la ville et la mort de plus de 1 400 personnes. Lors d'un accord entre Français et Maghrébins, la Fédération française de football organise un match de charité le 7 octobre 1954 pour venir en aide aux familles des victimes. Ce match oppose une sélection composée de Marocains, d'Algériens et d'un Tunisien face à l'équipe nationale de France au Parc des Princes. La sélection de l'Afrique du Nord menée par Larbi Benbarek dit la perle noire réussit à battre les Français sur le score de 3-2 un mois avant les attentats de la Toussaint rouge perpétrés en novembre 1954 par le Front de libération nationale qui marqueront le début de la guerre d'Algérie.

La Fédération royale marocaine de football est créée en 1955, à la fin du protectorat français sur le Maroc qui était en place depuis 1912. Elle gère le championnat du maroc appelé " Botola Pro " ou " ElBotola ", l'équipe nationale marocaine, qui en résulte, dispute son premier match officiel en tant que pays indépendant contre l'Irak le 19 octobre 1957, dans le cadre des Jeux Panarabes au Liban, match disputée dans la Cité sportive Camille-Chamoun, et qui se termine sur le score de trois buts partout6. Toujours dans la même compétition, l'équipe remporte sa première victoire face à la Libye par un score fleuve de cinq buts à un, et affronte ensuite la Tunisie et réussit à la battre, ce qui lui permet de se qualifiée en demi-finale grâce à une victoire par 3-1. Le Maroc termine premier du groupe 1 de la compétition. Son parcours lors de sa première compétition, prend fin en demi-finale face à l'équipe de Syrie le 26 octobre 1957. Bien que la rencontre se soit terminée par un match nul sur le score d'un but partout, ce sont les Syriens qui accèdent en finale dans cette compétition. Entre 1957 et 1958, le Maroc dispute plusieurs rencontres amicales dont l'une face à l'équipe du FLN, équipe algérienne d'avant indépendance en 1958. Cette fameuse rencontre se termine ainsi à l'avantage des Algériens10. À partir de 1959, le Maroc a la possibilité de participer à sa première compétition internationale. Il débute les éliminatoires des Jeux Olympiques d'été de 1960. Dans un groupe composé de trois équipes, les lions de l'Atlas se classent 2e tout juste derrière les Tunisiens avec le même nombre de points, mais dont la règle de la différence de buts disqualifie l'équipe marocaine. Durant cette même année, la fédération royale marocaine est définitivement affiliée à la FIFA.
L'année suivante en 1960, les Marocains participent également pour la première fois aux éliminatoires de la Coupe du monde de 1962. Le Maroc est placé dans le groupe 2 de ces éliminatoires et doit affronter l'équipe nationale tunisienne. Après deux matchs nuls se terminant par deux buts à un en faveur des Marocains à l'aller, puis le même score lors du retour pour les Tunisiens, un match barrage est ensuite prévu pour janvier 1961. Lors de cette même année, le Maroc affronte pour la première fois de son histoire, deux équipes européennes que sont la Yougoslavie et l'équipe de RDA. Ces deux rencontres amicales se terminent par des défaites. Pour le compte du match barrage qui se déroule face à la Tunisie le 22 janvier 1961, le Maroc se déplace à Palerme en Italie tout comme les aigles de Carthage. Le match se termine encore une fois par un nul. Pour départager les deux équipes, un tirage au sort a lieu et tourne à l'avantage du Maroc qui gagne le droit de pouvoir continuer sa course pour la qualification. Le Maroc enchaîne sa course dans un groupe final, où les lions de l'Atlas réussissent à décrocher un ticket au détriment du Ghana pour affronter l'Espagne, dernière étape pour une qualification. L'équipe du Maroc est finalement battue à la suite de deux défaites successives face aux Espagnols par 1-0, puis 3-2.

Durant cette même année toujours en 1961, le Maroc organise les Jeux panarabes de 1961 qui se déroulent à Casablanca sous la forme d'un championnat avec six équipes participantes. La Maroc sort vainqueur de la compétition où il réalise sa plus large victoire contre l’Arabie saoudite le 6 septembre 1961 par 13 buts à 1. Il remporte également pour la première fois de son histoire, deux victoires face à ue équipe nationale européenne : la RDA sur les score de 2 buts à 1, et 2 buts à zéro. En 1963, l'équipe rate la qualification à la CAN puisqu'elle est défaite par la Tunisie lors du match aller à Tunis sur le score de 4-1 tandis que lors du match retour elle réussit à se surpasser en infligeant aux Tunisiens une défaite par 4-2, qui n'est suffisant pour la qualification. Elle dispute également les Jeux méditerranéens de 1963 où elle prend la quatrième place après une défaite lors de la petite finale face à l'équipe réserve d'Espagne par 2-1.

Tweet LDA

  • Le but de Mourad Batna contre le club de Hatta
  • Coupe du Trône : Qualification du Raja en demi finale au dépend du CAK
  • Klassieker : El Ahmadi et Amrabat accueillent Ziyech à de Kuip

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 670 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...