Mondial 2018: Enquête ouvert à l’encontre du sélectionneur serbe

« Une enquête préliminaire a été ouverte contre l’entraîneur de l’équipe nationale serbe, Mladen Krstajic », a fait savoir la Fifa dans un communiqué. En cause, les propos du technicien de 44 ans à l’issue de la défaite de sa sélection, vendredi soir contre la Suisse (2-1).

{module 499}
Après le premier revers de la Serbie dans ce Mondial, le sélectionneur s’est était pris à l’arbitre du match, Felix Brych. « Nous avons été volés », avait d’abord lancé Mladen Krstajic aux journalistes mais c’est surtout le vilaine référence qui a suivi qui pose problème. « Je ne donnerais pas un carton jaune ou un carton rouge (à l’arbitre, ndlr), je l’enverrais à La Haye. Là-bas, ils pourront le juger, comme ils l’ont fait avec nous. »
La Haye est le lieu du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, un organe de l’ONU destiné à juger les personnes accusés de crimes de guerre en ex-Yougoslavie. Les Serbes sont troisièmes du groupe E avant le défier le Brésil.