WAC : René Girard explique pourquoi il s’est engagé

Fraîchement nommé entraîneur du WAC de Casablanca, l’entraîneur français René Girard, sans club depuis deux ans, a expliqué pourquoi il a accepté de s’engager avec le club marocain.

{module 499}
« Un coup c’est l’âge, un coup tu n’as pas le profil. C’est dommage mais c’est comme ça. Peut-être qu’une page se tourne« , regrette Girard, qui n’a reçu aucune offre d’un club de Ligue 1 à l’intersaison. Mais le Vauverdois ne se sentais pas prêt pour la retraite : « Je me sens bien à 64 ans, j’ai encore l’envie. L’adrénaline des matchs me manquait un peu, c’est vrai.« 
Il succède donc, à la tête du Wydad, au technicien marocain, Andelhadi Sektioui qui avait remplacé Faouzi Benzarti, nouveau sélectionneur tunisien. « C’est un club ambitieux dans un pays où les compétitions ne manquent pas avec la Coupe du roi et la Ligue des champions africaine. On essaiera de faire du mieux possible avec les structures en place. » a-t-il confié .
René Girard, qui a signé un contrat de deux ans, sera accompagné pour sa première aventure africaine par les deux adjoints qui l’avaient suivi à Lille et Nantes : son fils Nicolas et Gérard Bernardet, précise midilibre.