La compétition continentale reprend ses droits en cette fin de semaine avec les matches de la Ligue des champions et de la Coupe de la CAF.

{module 499}
A propos de la C1, l’unique représentant du football national à ce stade avancé de la compétition est le Wydad qui affrontera, ce samedi à partir de 17 heures au stade Felix Houphouet Boigny à Abidjan, l’équipe ivoirienne de l’ASEC Mimosas, et ce pour le compte de la 5ème journée de la phase de poules (groupe A).
Le WAC, qui reste sur un décevant nul concédé à domicile devant les Nigérians de Lobi Stars, est sommé de bien négocier ce cap en vue de conserver sa place de leader qu’il partage avec la formation sud-africaine de Mamelodi Sundowns qui, pour sa part, affrontera ce samedi Lobi Stars.
Pour ce match, le Wydad devra faire sans Mohamed Nahiri, suspendu et Badii Aouk, blessé, alors que William Jebbor et Anas El Asbahi sont toujours écartés par le coach Faouzi Benzarti qui a fait savoir que ce match sera difficile, vu que l’ASEC aspire encore à décrocher son billet pour le prochain tour. Et d’ajouter qu’il appréhende surtout les conditions climatiques, la chaleur et l’humidité, mais il faut faire avec et les joueurs sont avisés.
Pour cette confrontation, la CAF a désigné un trio d’arbitrage rwandais avec comme juge de centre Louis Hakizimana, assisté par Dieudonne Mutuyimana et Justin Karangwa.
En Coupe de la Confédération, l’affiche de la 5ème manche (GP : A) sera le choc cent pour cent marocain entre le Raja de Casablanca et le Hassania d’Agadir, prévu dimanche à 17 heures au Grand stade de Marrakech.
Ce sera le match de la dernière chance pour les Verts et celui qu’il ne faut pas perdre pour les Soussis. Les Casablancais, tenants du titre et bons derniers après cinq actes, sont tenus de mettre au placard toutes leurs misères et de se dépenser à fond pour atteindre leur objectif et raviver leurs chances de qualification.
Ce qui est sûr, c’est que la mission ne sera pas une simple sinécure pour les protégés de Patrice Carteron, sous pression plus que jamais, devant des Gadiris, troisièmes du classement, pas prêts du tout à lâcher du lest.
Le match Raja-HUSA sera arbitré par le Tunisien Youssef Essrayri qui aura pour adjoint ses compatriotes Yamem Melloulchi et Khalil Hassani.
En tout cas, que ce soit le Raja ou le Hassania, ils seront ravis de voir la RSB prendre le meilleur sur le club congolais de l’Association sportive d’Otoho D’oyo, rencontre qui se déroulera également dimanche à 20 heures au stade municipal à Berkane.
Un tel scénario qualifierait d’office l’équipe berkanie, stopperait l’élan de l’adversaire congolais, deuxième au classement et permettrait au HUSA et au Raja de voir plus clair, sachant que lors de l’ultime journée, les Verts joueront leur va-tout chez Otoho D’Oyo.
Sur le papier, la RSB part, certes, avec les faveurs des pronostics, mais gare à l’excès de confiance face à une équipe qui a surclassé dans ses bases le HUSA et contraint le Raja au partage des points à Rabat.
Cette confrontation sera dirigée par le referee botswanais Joshua Bondo qui sera secondé par Arsénio Chadreque Marengula du Mozambique et Souru Phatsoane du Lesotho.
A rappeler en dernier lieu que ce soit en C1 ou en C2, les deux premières équipes de chaque groupe se qualifieront aux quarts de finale, tour qui se jouera en aller et retour le mois d’avril prochain.