Seul candidat, le Marocain Mohamed Moustahsane (50 ans) a été élu président par intérim de l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA) par son Comité Exécutif, vendredi à Lausanne (Suisse).

{module 499}
Le 22 mars, l’Ouzbek Gafur Rakhimov, suspecté par le Comité International Olympique (CIO) d’appartenir au monde criminel, avait annoncé qu’il se retirait de son poste de président. L’intérim, qui ne pouvait être assuré que par l’un des cinq vice-présidents de l’AIBA selon ses statuts, durera un temps indéterminé, aucune élection d’un président à part entière n’étant prévue.
Tom Virgets (AIBA) : « Un vrai désastre pour les boxeurs du monde entier abandonnés »
Rakhimov pourrait même retrouver son poste, une fois que le CIO aura pris une décision sur ses rapports avec l’AIBA. Le Comité Olympique, mécontent notamment de la gouvernance, des finances, des jugements des combats et des procédures de contrôle antidopage de l’AIBA, recevra le 22 mai le rapport final de son enquête sur la fédération. Le CIO doit décider d’accorder ou non à l’AIBA la responsabilité d’organiser les tournois de qualifications de boxe pour les Jeux olympiques de 2020.