Le Cameroun organisera le CHAN 2020 à la place de l’Ethiopie

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé de retirer l’organisation du prochain Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) à l’Ethiopie et de la confier au Cameroun,

{module 499}
A cause des retards éthiopiens mais aussi en grande partie pour permettre aux Camerounais de se tester en vue de la Coupe d’Afrique des nations 2021 qu’ils accueilleront également.
De notre envoyé spécial au Caire,
La Confédération africaine de football (CAF) a officialisé le changement de pays-hôte pour le prochain Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020), ce 12 avril à Gizeh, en marge du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations 2019.
Après une très longue réunion du Comité exécutif de la CAF, celui-ci a en effet retiré l’organisation du tournoi à l’Ethiopie, sans formuler de reproches à l’égard des Ethiopiens. Le président de la Fédération éthiopienne, Esayas Jira, avait toutefois avoué à la BBC que son pays était très en retard dans les préparatifs…
Et l’Ethiopie a donc subi le même sort que son voisin, le Kenya, qui avait perdu la tenue du CHAN 2018 au profit du Maroc.
« Pour nous permettre de mieux préparer la CAN 2021 »
« On a attribuée l’organisation directement, par tacite accord, au Cameroun, a ainsi annoncé le président de la CAF Ahmad, au micro d’Annie Gasnier. C’est aussi pour nous permettre de mieux préparer la Coupe d’Afrique des nations 2021 ». Officiellement, il s’agit donc d’un coup de pouce aux Camerounais qui ont perdu l’organisation de la CAN 2019 et ont récupéré celle de l’édition suivante.
« Avec le chef de l’Etat du pays, nous avons discuté de comment on pourrait mettre fin aux hésitations de certaines personnes au sujet de la CAN 2021, a ajouté le Malgache Ahmad. Nous croyons vraiment en Cameroun 2021. Mais il faut qu’on prépare tout sérieusement ».
« Une pression supplémentaire bienvenue »
Le président de la Fédération camerounaise savoure, de son côté, l’obtention du CHAN 2020. « C’est la bonne nouvelle que nous réservions aux Camerounais, souligne Seidou Mbombo Njoya au micro d’Antoine Grognet. Aujourd’hui, les conditions sont parfaitement réunies. Ça va permettre de nous mettre une pression supplémentaire, qui sera la bienvenue ». Il ajoute : « Cela étant dit, je peux vous garantir que nos installations sportives nous permettent d’organiser le CHAN sans ambages. C’est un tournoi à 16 équipes qui peut se jouer dans deux villes. » Contrairement à la CAN qui se dispute entre 24 sélections.
Le Championnat d’Afrique des nations, réservé aux joueurs locaux, draine en outre généralement moins de touristes et de spectateurs. Le CHAN 2020 servira donc de test miniature, en vue de la CAN 2021.
Ce sera la sixième édition du CHAN, après celles de 2009 (Côte d’Ivoire), 2011 (Soudan), 2014 (Afrique du Sud), 2016 (Rwanda) et 2018 (Maroc). Les Marocains sont tenants du titre. Quant au CHAN 2022, il est prévu en Algérie.