La course pour le titre de la Botola atteint son paroxysme. Après la défaite du Wydad face au HUSA (1-2), le Raja commence à croire de plus en plus au sacre du championnat.

Au WAC, les composantes du club sont toujours déterminées à remporter le titre. Une concurrence qui’s’annonce intense, surtout que les deux rivaux s’affrontent ce dimanche à Marrakech.
Leader de la Botola depuis le début du championnat, le Wydad est certes le favori pour le titre du championnat. Toutefois sa défaite jeudi face au HUSA a quasiment relancé la course pour le sacre. Le Raja espère renverser la donne et arracher la première place du Wydad. La différence de 9 points pourrait se réduire à 6 pts, si les Verts remportent le derby ce dimanche à Marrakech.
La malédiction des blessures touche le WAC
La situation se complique pour le WAC. Après la blessure d’Ounajem, El Haddad et Amine Tigahzoui, l’effectif rouge sera réduit lors des prochains matchs. Une problématique auquel le technicien tunisien Faouzi Benzarti devra y remédier. Des profils comme Moutaraji, Babatunde ou Badii Aouk pourront faire l’affaire, mais l’absence de ses deux éléments aura son impact sur la ligne offensive du WAC.
Benzarti sera contraint de compter sur son banc de touche pour compenser ces absences. Avec Nekkach, Saidi Noussair, des joueurs vétérans, le Wydad seraient pourtant capable de surmonter les difficultés et poursuivre le bon chemin pour le titre.
9 points un avantage ou désavantage pour le Wydad?
Alors que le Wydad avait creusé l’écart de 20 points sur le Raja, ce dernier s’est rattrapé en réduisant cette différence à 9 points (4 victoires dans des matchs retard). Les Aigles auront , dimanche à Marrakech, une chance de pour s’approcher davantage à la 1ere place. Les hommes de Partrice Carteron devront obligatoirement battre le Wydad pour relancer la course. La tâche sera quand même difficile devant une équipe expérimentée.
Mais il faut dire que le Raja n’a pas son destin entre ses mains. Même en cas de victoire lors du derby, les Aigles devront attendre la chute du Wydad lors des 3 prochains matchs pour enlacer la 1ere place. En somme si le Raja remporte le titre ça sera une consécration miraculeuse.
Bataille psychologique
Dans le sprint final de la Botola, la préparation mentale est primordiale. Visiblement les deux équipes sont actuellement en bonne santé psychologique, même si le Wydad parait un peu affecté à ce niveau, en raison de sa récente défaite et ses engagements en Ligue des Champions, mais il a beau vécu des périodes similaires où il était soumis à de grandes pressions. Benzarti à des cadors qui doivent prouver leur métier dans ces moments cruciales. Au Raja, les joueurs ont réussi à sortir leur tête de l’eau après avoir remporté le titre de la Supercoupe africaine.