Invité sur le plateau de l’émission « Le Vestiaire », diffusée lundi soir sur RMC SPORT, le sélectionneur national,
Hervé Renard, nous a gratifiés d’une sortie médiatique peu commune. Très discret dans le paysage audiovisuel marocain, il nous a fallu attendre quatre ans, bientôt deux CAN et une Coupe du monde, pour en savoir un peu plus sur Hervé Renard, sa philosophie de jeu, sa vision du football et son poste de sélectionneur. Sans oublier ce qu’il pense de ses joueurs et de son avenir à la tête de l’EN. Et tant de choses encore, qu’il a révélées quasiment sans langue de bois, entouré de deux champions du monde 98 et consultants RMC, Frank Leboeuf et Emmanuel Petit.
Un groupe de 23 presque au complet
Interrogé au sujet du groupe dit ‘’de la mort ‘’ dans lequel évoluera le Maroc, en compagnie de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique du Sud et de la Namibie, lors de la prochaine CAN, le coach national a d’abord rappelé son passé : « Je le dis avec fierté, ce sera ma septième CAN d’affilée. Normalement. Car quand on est entraîneur, en deux mois, on ne sait pas ce qui peut se passer». Une phrase lourde de sens qui laisse planer le doute sur ses intentions. Conscient qu’elle pourrait être mal interprétée, il n’a pas tardé à ajouter un «trêve de plaisanterie » plus que bienvenu. Ensuite, il est rentré dans le vif du sujet en soulignant : « J’ai toujours eu des groupes difficiles, même au premier tour donc celui-là, il n’est pas plus facile ni plus difficile que les autres». Et d’ajouter :« La Côte d’Ivoire on connaît. Nous les avons affrontés à la CAN 2017. On les a battus et éliminés. Idem lors des qualifications pour le Mondial, où nous sommes allés les battre à Abidjan (2-0) lors du dernier match de la phase de poules».
Effectivement, c’est un doux euphémisme de dire qu’Hervé Renard connaît bien les Eléphants. D’autant plus qu’il a gagné la CAN 2015 en étant à leur tête. D’où la question de Rio Mavuba, arrivé en retard sur le plateau et passé sous sa direction lorsqu’il était coach de Lille pendant quelques mois en 2015. « Est-ce que vous avez un pincement au cœur à chaque fois que vous battez la Côte d’Ivoire ? » Réponse de l’intéressé : «Oui parce qu’en face, il y a des joueurs que j’apprécie énormément. Et moi qui suis un peu affectif vis-à-vis des joueurs, j’aime bien cette relation ».

Tweet LDA

  • Jeux Francophonie: la date du dépôt des candidatures prolongée
  • Benfica : Vers une prolongation du contrat d'Adel Taarabt
  • Youssef En Nesyri fait part des ses envies d'ailleurs

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1076 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP