Qui de la RSB ou le Zamalek montera sur le toit de l’Afrique ?

La Renaissance sportive de Berkane a un rendez-vous avec l’histoire, dimanche au stade Borj El Arab d’Alexandrie.

{module 499}
Le club de l’international togolais Fo-Doh Laba est en déplacement en Egypte pour disputer ce dimanche, la finale retour de la Coupe de la CAF contre l’équipe locale, le Zamalek.
La RS Berkane à 90 minutes d’un sacre historique
Malgré un but d’avance acquis dimanche dernier au stade de Berkane, la tâche s’annonce difficile pour les hommes de Mounir El Jaouani, d’autant que les clubs marocains ont tendance à sourire au quintuple champion d’Afrique. La Renaissance sportive de Berkane n’est qu’à un pas d’un sacre historique. Pour ce faire, il lui faudra résister face au Zamalek et préserver ses acquis lors de la finale retour de la Coupe de la Confédération. Sur leur terrain, la RSB s’est assuré une petite avance arrachée sur le fil avant ce match retour. Fort de ses 8 réalisations dans l’épreuve, le Togolais Kodjo Laba va certainement être bien ceinturé. Disputant sa toute première finale en compétition organisée par la Confédération africaine de football, la Renaissance de Berkane a jusque-là réussi son pari de miser sur la Coupe de la CAF aux dépens de la Botola Maroc Telecom D1 (où elle se contente de la 7e position). Les Orientaux sont désormais à 90 minutes d’inaugurer leur palmarès continental, à l’occasion d’une finale qui devrait sacrer un champion inédit.
Le Zamalek ne jure que par la victoire
S’agissant du club cairote, il ne jure que par la victoire et compte user de tous les moyens pour parvenir à ses fins. Pour ce faire, le coach suisse du Zamalek, Christian Gross comptera sur son premier gardien, Mahmoud Ahmed Guennesh, qui retrouvera la compétition après la suspension. Toutefois, le club égyptien sera privé de son arrière latéral tunisien Hamdi Nakkaz et de l’attaquant de pointe Omar Essaïd, suspendu après avoir reçu des cartons en match aller à Berkane. Nakkaz devrait être remplacé par Hazim Imam, alors qu’Essaïd cèdera sa place à l’un des deux Marocains du Zamalek : Khalid Boutayeb ou Hamid Ahaddad. À part ces changements, l’effectif du Zamalek devrait être le même que celui qui s’est produit à Berkane il y a une semaine. Par ailleurs, pour mettre la pression davantage sur la RSB, la Fédération égyptienne de football a demandé aux autorités de leur permettre de passer de 30.000 à 60.000 spectateurs.
«Nous avons envoyé une lettre au ministère de l’intérieur lui demandant d’autoriser 60.000 supporters du Zamalek à assister au match retour», a déclaré Tharwat Sweilam, directeur de l’Association égyptienne de football.
«Toutes les entités apporteront leur soutien et les tribunes du stade seront remplies de supporters égyptiens, et pas seulement de fans du Zamalek», renchérit-il.
Zamalek n’a d’autre choix que de remonter le score s’il veut remporter son tout premier titre en Coupe de la Confédération. Les Blancs n’ont connu aucun succès sur la scène continentale depuis leur victoire sur le Wydad de Casablanca en Super Coupe d’Afrique en 2003.
Le clash de dimanche opposera donc un géant continental qui espère mettre un terme à sa longue absence des podiums à un novice qui veut bousculer la hiérarchie pour inscrire son nom au côté des grandes formations de l’Afrique.