Image lionsdelatlas par défaut

Les caprices de la VAR qui ont entaché la finale retour de la Ligue des Champions de la CAF vendredi dernier ne laissent guère le choix à la Confédérationafricaine de football à part demander aux deux clubs finalistes (EST et WAC) de rejouer ce 2è match interrompu en raison d’une défaillance technique de l’assistance vidéo.

Ainsi, la CAF va certainement décider de rejouer la finale retour de la Ligue des Champions qui pourrait sedérouler sur terrain neutre afin d’éviter d’autres mésaventures comme la mascarade de la panne technique du VAR récurrente en Tunisie depuis son instauration. Une telledécision ne donnera pas satisfaction au club tunisien del’Espérance qui a déjà célébré le titre après la décision arbitralde le déclarer « vainqueur »sur tapis vert. La finale de laLigue des Champions de la CAF comprend un match aller-retour dans le stade de chaque finaliste et notre rédaction se pose la question s’il ne faut pas mettre finà ce règlementpour instaurer une finale unique. Cela nefera certainement pas les affaires des club concernés et des chaines de télévision qui diffusent ces matchs, mais une telle solution pourraitéviter à la CAF bien des problèmes, surtout sila finale sedéroule sur terrain neutre. Rien d’inédit puisque l’UEFA le fait avec sa finale de Ligue des Champions et laConmebol s’apprête à le faire avec sa finale de Copa Libertadores qui se jouera en un match et sur terrain neutre après les incidents qui ont éclaté à Buenos Airesl’année dernièreentre les supporters de River plate et Boca Junior. La CAF n’a qu’à copier ce qui se fait de mieux ailleurs.